RSS

BIOGRAPHIE CORE DESIGN (1996-2003)

lcb1Nom : Croft
Prénom(s) : Lara Amélia
Fête : Sainte Larissa, le 26 mars
Sexe : Féminin
Né(e) le : 14 février 1967
À : Wimbledon, Angleterre
Nationalité : Anglaise
Statut légal : Citoyenne britannique, casier judiciaire vierge
Type ethnique : Caucasien
Cheveux : Bruns
Yeux : Marrons
Taille : 1 mètre 75
Poids : 57 kilos environ
Mensurations : 85D – 60 – 90
Taille : 38
Pointure : 39
Groupe sanguin : AB négatif
Adresse : Manoir Croft – Domaine d’Abbington, comté de Surrey, Angleterre
Profession : Archéologue, aventurière et écrivain
Famille connue : Lord Henshingley Croft (père décédé), Lady Angeline Lodge Croft (mère décédée)
Situation : Célibataire

▬▬ BIOGRAPHIE DE LARA CROFT PAR CORE DESIGN (1996-2003) ▬▬

Lara Amélia Croft, fille de Lord Henshingley Croft et de Lady Angeline Lodge Croft, naquit le 14 février 1967 en Angleterre. Elle connut une jeunesse dorée au sein de la haute aristocratie. Elle grandit, entourée de serviteurs, et, petite fille déjà animée par l’esprit d’aventure, elle montra fort peu de goût pour les mondanités et les bonnes manières. Elle grandit dans le manoir familiale des Croft dans le Surrey tout en étant éduquée par un précepteur.

À 11 ans, elle entre en pension au Collège de Wimbledon pour jeunes filles. À l’âge de 16 ans, elle est placée dans l’une des écoles privées les plus réputées du royaume de Sa Gracieuse Majesté, pour y passer son diplôme de fin d’études secondaires. Tout en louant ses remarquables résultats scolaires, ses bulletins trimestriels soulignent qu’un mode de vie plus discipliné serait bénéfique à la jeune fille, qui souffre d’une nature parfois trop impulsive et romantique.

lcjb1La perspective de cet éloignement forcé trouve facilement grâce aux yeux de Lara, excitant à souhait son imagination. En outre, avec les longues vacances d’été qui commencent, l’école paraît bien loin. Lara vit alors des journées idylliques à monter à cheval, à nager, à construire des cabanes dans les arbres et à explorer toute l’étendue du domaine des Croft, s’aventurant même bien au-delà… Jalouse de sa solitude, Lara quitte souvent le manoir parental dès l’aube pour ne rentrer qu’à la nuit tombée, au grand désespoir de sa mère qui passe régulièrement des heures à appeler ses amis pour tenter de retrouver la trace de son enfant terrible.

C’est lors d’une telle soirée d’inquiétude maternelle que la vie de Lara devait basculer. Alors qu’elle rentrait bien tard, fidèle à son habitude, Lara surprit une grande conversation entre ses parents. Inquiets de l’insouciance de leur fille, ils envisageaient un voyage en Europe. Lara s’y rendrait accompagnée de sa tante, enseignante, afin d’y découvrir de manière studieuse l’histoire européenne. Non seulement elle élargirait ainsi ses centres d’intérêt lors de ce voyage à vocation pédagogique, mais elle tirerait un profit certain d’une visite des principaux sites d’intérêt historique de l’Europe. Lara fut immédiatement enchantée à l’idée d’un voyage à l’étranger, mais la pensée d’être accompagnée de sa tante, quelque peu guindée, émoussa rapidement cet enthousiasme. A la simple pensée d’être chaperonnée, sermonnée et surveillée 24 heures sur 24, elle ne put retenir une grimace de dépit.

Alors qu’elle faisait les cents pas derrière la porte, Lara aperçut l’exemplaire du National Geographic posé sur la table du hall. Un nom familier figurait sur la couverture, celui du professeur Werner Von Croy. Archéologue réputé, Von Croy avait un jour donné, à l’école de Lara, une conférence destinée aux élèves aussi bien qu’à leurs parents. Ces quelques heures avaient produit une forte impression sur Lara, pour qui ce fut une révélation : elle voyagerait au loin en connaissant maintes aventures exotiques. Von Croy devint dès lors une source d’inspiration pour Lara. À la simple vue de son nom en couverture du National Geographic, les souvenirs qu’il avait racontés, les endroits qu’il avait évoqués lui revinrent soudain avec une telle vivacité qu’ils prirent la force de souvenirs vécus, exacerbant son désir de découvrir de nouvelles contrées. Lara avait peut-être hérité de son père sa nature impétueuse et son désir d’aventure. Il avait pris sur son précieux temps pour venir assister à la conférence car il avait souvent, dans sa jeunesse, visité des sites archéologiques dans des endroits aussi divers que la Jordanie, l’Égypte ou l’Amérique du Sud. Bien qu’il n’eût que peu de loisirs, il s’était malgré tout abonné à des revues d’archéologie et, à l’occasion, il s’était laissé aller avec délice à conter à sa fille quelques-unes de ses propres aventures.

lcrrb1En ouvrant le magazine, Lara apprit que Von Croy préparait en ce moment même une expédition archéologique en Asie, qui visait à mettre à jour un site important au Cambodge. Ses finances étant limitées, il voyagerait seul et s’en remettrait probablement à une assistance locale peu onéreuse. Il avait déjà mené des recherches intensives qu’il s’apprêtait à concrétiser lors de ce voyage en Asie… Lara pouvait déjà voir l’exaltation de la découverte dans la photographie du visage aux yeux brillants de ce grand explorateur.

Incapable de se contenir plus longtemps, Lara fit irruption dans la pièce, brandit l’article devant ses parents et demanda sans scrupules à accompagner Von Croy dans son expédition, plutôt que de visiter les ruines européennes, que la connaissance déjà très complète que l’on en avait rendait si fades. Les rires fusèrent car ses parents ne prirent ni l’un ni l’autre son idée au sérieux, mais à mesure qu’elle exposa ses arguments, il leur apparut que cette expérience pouvait s’avérer bien utile pour une éventuelle carrière universitaire. Elle pourrait peut-être embrasser une carrière d’enseignante, tout comme sa tante. L’exemple de sa propre vie empêchait Lord Croft de nier que les voyages étaient en eux-mêmes une forme d’enseignement. Connaissant la réputation de rigueur de Von Croy, Lord Croft ne doutait pas que celui-ci préparât avec soin ses expéditions, et soudain, le père de Lara se surprit à lutter pour chercher des arguments contre le raisonnement intelligent et la nature pleine de ressources de sa fille. Après tout, elle était presque une adulte, une adolescente mûre tout au moins. L’intrépidité qu’elle avait mise dans la construction de cabanes dans les arbres, son agilité physique et toutes ses pitreries de garçon manqué ne lui laissaient pas le moindre doute quant à sa capacité physique à endurer pareille expédition.

Comme Lara continuait d’argumenter, il se surprit à s’approcher de son bureau pour écrire une lettre à Von Croy, dans laquelle il se présentait comme un membre influent de la société et lui offrait une aide financière en échange d’une place pour sa fille dans l’expédition. La réponse de Von Croy ne tarda pas, elle assurait Lord Henshingley Croft que les territoires à traverser étaient amicaux et qu’il était suffisamment expérimenté pour veiller sur Lara. La compagnie d’une telle assistante serait la bienvenue, tout comme l’offre d’un chèque si généreux. Il se rappelait parfaitement de Lara le jour de sa conférence, de ses questions incessantes et pertinentes qui lui avaient fait une forte impression. Quant à la mère de Lara, elle se réjouissait secrètement du fait que les déambulations de sa fille seraient dorénavant de la responsabilité de quelqu’un d’autre, et qu’elle serait libre d’organiser ses ventes de charité sans être distraite. C’est ainsi qu’il fut convenu par tous que Lara accompagnerait Von Croy pour ce voyage à l’autre bout du monde.

lcfb1Suite à cette aventure cambodgienne, Lara prit définitivement goût à l’aventure, ne ressemblant en aucun cas à ses camarades de classe. Tout en poursuivant ses études en Angleterre, elle s’adonne alors aux sports extrêmes, apprenant entre autre l’escalade dans les montagnes écossaises ou encore le tir et le self défense, avant de continuer ses études en Suisse dans un internat, s’initiant alors au ski free-ride. À 21 ans, ses études terminées, la vie de femme active s’ouvre alors à elle, mais son avenir semble malgré tout déjà tracé à l’image de celui se sa mère, puisque la jeune Lara fut promise à un jeune et riche héritier du monde aristocratique anglais.

Finalement, le destin en décida autrement. Lors d’un voyage avec ses parents, l’avion dans lequel ils se trouvaient s’écrasa dans les montagnes himalayennes. Seule survivante du crash, Lara oscille entre la vie et la mort, apprenant à survivre dans un environnement hostile pour sauver sa propre vie. Au bout de deux semaines d’efforts physiques intenses, elle trouve refuge dans le petit village de Tokakeriby avant d’être rapatriée en Angleterre dans le manoir familial.

Cet accident bouleversa son existence à jamais et Lara en vint rapidement à la conclusion que le monde dans lequel elle évoluait jusqu’ici, celui de la haute aristocratie britannique, était un monde beaucoup trop étriqué pour elle. Pourquoi gâcher sa vie à faire des choses à contre cœur quant on sait qu’on en a qu’une ? C’est sur ce raisonnement que Lara décida que son rêve le plus cher était finalement de parcourir le monde en solitaire pour en braver tous les dangers tout en découvrant de nouveaux sites archéologiques, et pourquoi pas, de nouveaux artefacts encore enfouis qui n’attendent qu’une chose : être découverts. Elle embrassa même un début de carrière d’écrivaine, publiant les récits de ses aventures pour financer ses expéditions.

Des années plus tard, Lara Croft est devenue un nom de légende reconnue partout dans le monde, de la communauté scientifique en passant par les médias, pour avoir retrouvé des artefacts antiques tels que le Scion des Atlantes, la Statue du Chat, la Lance du Destin, la Pierre Philosophale, l’Iris, la Dague de Xian, le Masque d’or de Tornarsuk, l’Objet 115, la Dague d’Ora, l’Œil d’Isis, la Pierre Infada, la Main de Rathmore, l’amulette d’Horus… Dans son rôle de pilleuse de tombes qui ne recule devant aucune aventure, elle ne considère aucune mission comme étant trop dangereuse pour elle et pour lesquelles aucun artéfact ne semble hors de portée, elle entre dans l’histoire en étant connue sous le pseudonyme de « Tomb Raider ». Il semble qu’elle est trop souvent défié la mort. Chaque fois, Lara a su tromper la Faucheuse. Mais rien n’arrête le destin, pas même Lara Croft. Dans sa dernière aventure, la balance de la vie a penché contre elle. Elle disparait, ensevelie sous des tonnes et des tonnes de pierres et de sable, dans un tombeau antique. Elle sera alors regrettée et vénérée par le monde entier et par tous ses amis, mais jamais oubliée.

lctrb1

Mais à nouveaux, Lara Croft parvient à survivre, cette fois-ci de justesse. Les circonstances du sauvetage restent obscures. Les évènements ont profondément marqué Lara. Le choc traumatisant de la défection de son mentor Werner Von Croy l’affecte profondément, tout autant que les expériences mystiques vécues au cours d’une convalescence longue et douloureuse auprès du shaman d’un peuple inconnu du Nord de l’Afrique. Mais Lara ne parle que très peu de cette période. Suite à cette expérience elle est devenue plus taciturne et plus dure, elle a subi une nette transformation, tant au physique qu’au psychique. Il semble que ses capacités exceptionnelles se soient encore améliorées, ses sens encore plus aiguisé et que sa force soit devenue encore plus incroyable. Hasard ou destin ? C’est juste à ce moment que les ombres de son passé rattrapent Lara Croft : son guide et confident, Werner Von Croy, qui l’abandonna dans l’ombre, est mort. Assassiné dans des conditions mystérieuses. Cette fois-ci, il s’agit de bien plus que d’arracher une antiquité rare à sa dernière demeure. Les pouvoirs à l’œuvre sont tout aussi mystérieux que mortels. Seul un ange est à même de contrecarrer ces pouvoirs. Un Ange des Ténèbres…

lctrab1

Informations : Cette biographie est un mélange des deux biographies officielles de Lara Croft éditées dans les guides de Tomb Raider : La Révélation Finale et Tomb Raider : l’Ange des Ténèbres, que j’ai légèrement modifié afin de les rendre plus complètes. J’ai également rédigé et ajouté une sorte de fiche signalétique regroupant un maximum d’informations connues sur Lara Croft en début d’article.

© TOMB RAIDER SOURCE

 

2 réponses à “BIOGRAPHIE CORE DESIGN (1996-2003)

  1. Em

    12 juin 2014 at 10 h 49 min

    C’est une biographie très complète et qui tient la route. La partie où Lara « disparait » au monde entier, cela pourrait correspondre à son expédition sur l’île japonaise dans le dernier Tomb Raider Reboot. Elle en revient complètement changée, autant physiquement que psychologiquement. La suite dans The Rise of Tomb Raider !

     
    • saikanji

      12 juin 2014 at 15 h 47 min

      Je n’ai pas encore ajouté la troisième biographie. Celle du reboot. Je le ferai dès que possible 🙂

       

Répondre au commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :