RSS

FRANÇOISE CADOL : MON INTERVIEW AVEC LA VOIX DE LARA CROFT

Tout a commencé le jeudi 21 juin 2012 à 21h00. Encore nostalgique de l’annonce faite environ deux semaines plus tôt à l’E3 (célèbre salon du jeu vidéo se tenant à Los Angeles) par Karl Stewart, qui nous apprenait que Françoise Cadol ne serait plus la voix française de Lara Croft dans le prochain Tomb Raider, je décidais de faire des recherches d’interviews vidéos sur le net afin d’entendre cette voix si particulière qui avait accompagné le personnage de Lara Croft pendant près de quinze années, sans jamais manquer un seul rendez-vous !

Au fur et à mesure de mes recherches, l’idée de pouvoir réaliser une interview avec Françoise me trottait dans la tête et devenait de plus en plus forte. Je décidais donc de chercher où la joindre afin de faire ma demande d’interview et de réaliser par la même occasion un rêve de fan : Entendre Lara Croft de vive voix. C’est donc à 21h00 que j’ai envoyé mon message après avoir trouvé une adresse qui me paraissait être accessible, demandant une rencontre entre Françoise, Steven du site Tomb Raider Net et moi-même, Saikanji.

Après une bonne nuit de sommeil, je me suis réveillé avec une première surprise : la statuette Sideshow Collectibles de Lara Croft Guardian of Light éditée à 1500 exemplaires mondiaux était arrivée ! Impatient de découvrir ce “petit” cadeau que je m’étais fait j’en oubliais de consulter mes mails. Un petit moment d’émotion et quinze photos de la statuette plus tard je me suis donc enfin décidé à me connecter pour consulter mes messages, et là, seconde surprise : Françoise Cadol avait répondu à ma demande d’interview et me proposait un rendez-vous parisien dans les deux semaines suivantes pour l’occasion. Ce fut finalement la date du 3 juillet qui aura été retenue, vers 18h00 au Zimmer, Place du Châtelet.

Suite à ce rendez-vous pris par mail, je pris mon téléphone pour contacter Steven et lui annoncer la nouvelle, mais malheureusement ce dernier n’allait pas pouvoir être présent le jour J. Faisant part de mon désir de partager l’interview avec une autre personne, Steven, ainsi que Sosso (une fan de Tomb Raider) me conseillèrent Catherine, alias Clara du site Captain Alban. Malheureusement cette dernière n’allait pas non plus pouvoir assister au rendez-vous… DAMNED ! Mais elle me proposa tout de même le nom de Marie, alias Caméléon sur les forums de Captain Alban en guise de consolation. Je demande donc à Françoise si la présence de la charmante Marie serait possible lors de notre entrevue, la réponse fut rapide et affirmative, les dés étaient donc désormais jetés, Marie et moi-même allions rencontrer Françoise Cadol le 3 juillet à Paris.

La suite ? beaucoup d’entre-vous la connaissent. Je me suis rendu sur les forums de plusieurs sites Tomb Raider et j’ai contacté plusieurs webmasters de ces sites afin de récolter un maximum de messages à l’attention de Françoise en une semaine. Une telle rencontre n’ayant pas lieu souvent, je tenais à faire participer un maximum de personnes car je savais que je n’étais pas le seul à vouloir réaliser cette interview. Il était donc normal pour moi de partager ce moment avec les fans et que chacun puisse en quelque sorte participer à sa façon, via un petit message personnel à l’attention de Françoise pendant l’interview.

Après avoir rédigé la liste des questions, m’être acheté un dictaphone numérique de compétition et avoir contacté le Zimmer pour avoir l’autorisation de filmer l’entrevue, le jour J était enfin arrivé. Je pris le train direction Paris pour rejoindre Marie sur la Place du Châtelet. Une fois installés dans le petit salon, nous fîmes connaissance autour d’un verre avant d’installer le matériel audio et vidéo. Malheureusement pour nous, nous avions le petit salon jusqu’à 19h00 et c’est environ à cette heure-là que Françoise a pu nous rejoindre. Étant en rendez-vous avant, et prise dans la circulation parisienne, elle ne put nous rejoindre plus tôt. Nous avons donc rangé le matériel vidéo et nous sommes passés coté salle pour l’interview. Je tiens tout de même à préciser que Françoise m’avait prévenu de son retard et s’était excusée à maintes reprises et ce de façon sincère, car une chose m’a véritablement frappé lors de cette rencontre : la sincérité et la générosité de Françoise qui font partie de ces rares personnes à être entières, à être vraies.

Je sais que vous êtes tous impatient de découvrir l’interview, alors je ne vous fais pas languir plus longtemps. Voici l’intégralité de ma rencontre avec Françoise, et Marie, que je qualifierais davantage comme une discussion agréable, un échange autour d’un verre, plus que d’une interview. c’est parti !


INTERVIEW DE FRANÇOISE CADOL

Saikanji : Pour commencer une petite présentation… On vous connait en tant que doubleuse mais pas réellement en tant que femme… Quel est votre parcours professionnel ? Comment êtes-vous arrivée là ?

Françoise : Alors, tout au début, ça a été le Cours Simon. Pendant trois, quatre ans, de mémoire, et ensuite j’ai pris des cours avec Niels Arestrup qui avait ouvert une école avec Yves Lemoine. Formidable ! Et je suis restée un an là-bas. J’ai pris aussi des cours avec une femme magnifique qui était une sociétaire de la Comédie-Française, Denise Noël. Voilà ! J’ai pris à peu près sept ans de cours et je me suis dis « Bon… allons-y ! » j’ai remonté mes manches et je suis partie à… faire tout ce que, tout ce qu’un comédien peut faire, doit faire : aller à la radio, dans le doublage,  rencontrer des metteurs en scène, des réalisateurs, des directeurs de casting, tourner, jouer et cætera et cætera… Voilà, le parcours est simple… sept ans de cours et je me suis lancée !

[À cet instant le serveur arrive avec notre commande, trois verres de rosé on the rocks, et un petit plus apéritif gentiment offert par la maison.]

Saikanji : Comment êtes-vous devenue la voix officielle française de Lara Croft ?

Françoise : J’ai passé des essais.

Saikanji : Il y avait beaucoup de monde ?

Françoise : Je n’en sais rien… Non je n’en sais rien du tout je pense qu’on devait être… je ne sais pas cinq, six peut-être ? Et je sais de mémoire que la boite qui s’occupait du jeu a été surprise de l’impact que le jeu a eu après.

Saikanji : Des essais…

Françoise : Oui… On m’a montré des images du personnage de Lara Croft, j’ai entendu la voix américaine, et puis voilà, il a fallu… c’est toujours pareil… essayer de se faufiler dans l’image, essayer de trouver une manière de parler, une manière d’être… qui soient compatibles avec l’image.

Saikanji : Est-ce que ça vous a ouvert d’autres portes ? Le fait d’incarner Lara Croft, de doubler Lara Croft…

Françoise : La première porte que ça m’a ouvert, c’est de doubler Angelina Jolie. Puisque c’est elle qui a fait le film. Je ne l’avais jamais doublé avant et depuis Tomb Raider, au cinéma, je l’ai doublé quasi dans tous ses films. Donc voilà la première porte… [on rit ensemble]

Saikanji : La principale…

Françoise : Oh c’est… oui ! Elle est… c’est une belle porte ! Oui. [elle rit]

Saikanji : Est-ce qu’il y a eu des propositions insolites, de publicités, de doublages… des choses qui sortaient un peu de l’ordinaire ? Différentes de ce que vous aviez l’habitude de faire ?

Françoise : Ooooh oui ! Une chose très rigolote ! Mais ça remonte, alors… je vais essayer de… On m’a demandé d’aller à Londres…

Saikanji : Oui ?

Françoise : Pourquoi on m’a demandé d’aller à Londres ? [elle réfléchit] J’ai fait un aller-retour à Londres… dans la périphérie de Londres… pour un jeu…  Obligatoirement pour un jeu ! Et on m’a mis sur le visage… des capteurs… ça c’était très très rigolo.  Je devais en avoir une dizaine ou une quinzaine partout sur le visage… Ils voulaient attraper les mouvements du visage pour affiner les dessins du personnage, et c’était très drôle car on me demandait d’être naturelle, de jouer et de parler d’une manière tout à fait naturelle, [elle sourit] mais… [on éclate de rire ensemble] avec les capteurs, donc c’était un petit peu difficile !

Saikanji : D’accord !

Françoise : Qu’est-ce qu’il y a eu d’autre ? [elle réfléchit] Non, vraiment la grande ouverture ça a été sur Angelina Jolie. Avec des films magnifiques…

Saikanji : Oui. Expliquez-nous comment se passe un doublage… Les étapes, le parcours à suivre… comment on fait pour transformer sa voix…

Françoise : Un doublage, un doublage en général ?

Saikanji : Oui en général.

Françoise : On ne transforme pas sa voix. Enfin ce n’est pas volontaire si la voix se transforme. Je vais prendre un film avec Angelina… [elle réfléchit] Par exemple l’Échange de Clint Eastwood, on a pu voir le film avant de le doubler… Ce qui n’est pas toujours le cas ! Et puisque le doublage ne se fait pas toujours dans l’ordre, c’est plus agréable et aidant de « vivre » le film en tant que spectateur du début à la fin ! Après le doublage et bien… ça se passe… Vous avez déjà vu ? Vous avez vu comment ça se passe un doublage de film ?

Saikanji : [je réfléchis] De film oui…

Françoise : Voila, il y a un écran avec une bande…

Saikanji : Oui.

Françoise : Il y a aussi un repère qui ne bouge pas, et un dépoli sur lequel est écrit le texte… On doit parler au moment où le mot arrive à ce repère pour être en accord avec les lèvres de la comédienne qu’on double. Donc après il faut… oh c’est un travail de comédien et c’est un travail de technique… Il y a vraiment une technique du doublage qu’il faut apprendre et oublier… oublier le plus vite possible pour pouvoir se rendre disponible à ce qu’on voit, perçoit, à ce qu’on entend… Il y a des scènes par exemple où en tant que comédienne, je n’aurais pas joué la scène comme ça ! Peu importe ! Là, je suis au service de… donc il faut… rentrer dans l’image… c’est une question de disponibilité… de fluidité avec l’émotion, avec la comédienne à l’image. Et ça c’est très intéressant à faire. Il faut se laisser aller, il faut lâcher ! Voilà. Et quand on a la chance d’avoir un bon directeur de comédien, un super ingé son, et un super texte, c’est du bonheur !

Saikanji : Il y a des noms ? [je souris]

Françoise : Il y a des noms, il y a des noms… il y a des gens qui sont formidables… oui, dans ce métier… oui tout à fait !

Saikanji : Comment percevez-vous le personnage de Lara Croft ? Son évolution avec les médias, les jeux…

Françoise : C’est difficile pour moi de répondre à ça parce que c’est… d’abord j’en ai pas fait depuis pas mal de temps… et pour moi… pour moi Lara Croft c’est un grand film. [elle rit] Je le vois pas en plusieurs jeux. C’est un personnage avant d’être une succession de jeux. Comment je la perçois ? Je la perçois comme totalement invincible ! [on rit aux éclats] et puis… je trouve que ça ne manque pas d’humour… Voila, il y a des intrigues, du suspens, de l’action, des rebondissements… C’est un personnage qui est aimable. Aimable dans le sens on peut l’aimer facilement quoi. Voila, et je peux comprendre que des personnes se projettent dans la personnalité de Lara.

Saikanji : Est-ce que vous avez aimé doubler le personnage de Lara ?

Françoise : Au cinéma ?

Saikanji : Dans les jeux.

Françoise : Oui, bien sûr ! Mais oui, c’est très chouette à faire.

Saikanji : Et un Tomb Raider en particulier plus qu’un autre ?

Françoise : Impossible de vous dire… c’est un grand film pour moi. Franchement.

Saikanji : Est-ce que vous pensez avoir des points communs avec Lara ?

Françoise : L’invincibilité ? [on rit aux éclats] Non non… [on continue de rire] Oh je sais pas, je pense que… Mais parlez-moi un peu de ses qualités et de ses défauts, je vais vous dire si ça raisonne ?

Saikanji : La mythologie ?

Françoise : Ah ! Ça m’intéresse…

Saikanji : De trouver avant les autres ce que les autres n’arrivent pas à trouver… le coté recherche ?

Françoise : Le coté recherche est très chouette, maintenant trouver avant tout le monde… on a tous envie d’arriver le premier mais… [elle rit]

Caméléon : Mais c’est pas toujours le cas.

Françoise : C’est pas toujours le cas non… [elle rit]

Saikanji : Le coté British ?

Françoise : J’adoooore le coté British ! L’humour British me plait énormément.

Saikanji : L’accent…

Françoise : L’accent aussi !

Saikanji : Est-ce que vous êtes joueuse… avez-vous essayé un Tomb Raider ?

Françoise : Oui j’ai essayé mais je suis pas joueuse de jeux vidéo.

Saikanji : Vous avez juste essayé pour…

Françoise : J’ai essayé plusieurs fois pour voir, pour ressentir ce que ça fait… de jouer avec Lara Croft… [elle sourit]

Saikanji : Est-ce que vous avez conscience que votre voix a eu un impact extrêmement positif au sein de la communauté française de fans de Tomb Raider… et que VOUS ÊTES Lara Croft pour nous, en quelque sorte ?

Françoise : Ça c’est… oui, je m’en suis rendue compte…

Saikanji : Oui ?

Françoise : Et c’est très troublant…  Je ne sais pas trop quoi dire avec ça…

Saikanji : Le fait d’être perçue comme Lara plus que comme Françoise en quelque sorte ?

Françoise : Ce qui est très troublant c’est que c’est un personnage, ce n’est pas quelqu’un de vrai, même si pour certains ce personnage fait partie de leur vie… C’est un symbole, c’est un peu ça hein ?

Saikanji : Oui.

Caméléon : C’est ça.

Françoise : C’est ça… et c’est très étrange… mais j’aimerais bien que vous m’en parliez justement. C’est très étrange de se… de… j’aimerais que vous m’expliquiez la projection qu’il peut y avoir, et qu’est-ce que… ça vous fait du bien ? Ça fait du bien fatalement…

Saikanji : Oui, ça fait beaucoup de bien, parce qu’en plus on est l’un des rare pays à avoir eu finalement… peut-être même le seul je ne sais pas, à avoir eu une doubleuse.

Françoise : Aaaah ! Ah d’accord.

Saikanji : Parce qu’en Angleterre par exemple…

Françoise : Pourquoi elles ont changé ?

Saikanji : Oui, quatre fois au moins… cinq avec la nouvelle voix. On est vraiment l’un des seul pays à avoir ce coté « identité » avec ce personnage.

Françoise : J’en suis ravie !

Saikanji : Nous aussi ! [je souris]

Saikanji : Est-ce que vous avez ressenti à un moment, notamment avec la trilogie de Crystal Dynamics : Legend, Anniversary et Underworld, que vous perdiez le personnage de Lara ? Notamment avec Underworld qui était une conclusion… une fin.

Françoise :  Non. [elle réfléchit] Non, ça je ne peux pas… non. Je ne peux pas dire ça… Mais, racontez-moi, expliquez-moi parce que vous en savez plus que moi en fait ! [elle rit]

Saikanji : En fait, voila : C’est une trilogie qui commence avec Legend, il se passe un certain nombre de choses, elle trouve une épée, Excalibur… qui va se poursuivre avec Anniversary où le personnage de Natla revient… enfin c’est sous entendu, dans Anniversary, mais qui revient vraiment dans…

Caméléon : Underworld.

Saikanji : Underworld, et on avait vraiment cette impression de conclusion parce que le manoir est détruit, Natla qui était LE tout premier ennemi, meurt en quelque sorte à nouveau, Zip… Non pas Zip, Alister, une des aides de Lara, meurt et cætera… On avait vraiment l’impression d’une fin ! [elle écoute attentivement] Par rapport aux éléments de la trilogie et une fin par rapport à tout ce qu’on avait pu voir auparavant…

Caméléon : Quand j’entends Lara, que ça soit TR1, TR2, TR3, 6… pour moi c’est toujours la même voix… c’est la voix que j’aime. Par contre à jouer c’est différent ! Mais la voix ne change pas c’est toujours la même, j’ai plaisir à la limite à l’écouter parce que c’est LA voix.

Françoise : Et pourquoi ? À jouer c’est différent ça veut dire quoi ?

Caméléon : Et bien, le jeu prend un tournant un peu différent je dirais que maintenant c’est vers la nouvelle génération c’est plus la même chose, nous on est…

Saikanji : Ça a évolué…

Caméléon : Enfin moi personnellement, vieille génération, donc c’est plus pareil, mais heureusement il y avait encore la voix ! Et là il n’y aura plus la voix.

Françoise : Et là il y aura plus la voix. Oui je l’ai appris par vous ! Je le savais pas !

Saikanji : Ah oui ? Vraiment ?

Caméléon : Mais est-ce qu’on en est sûr ?

Saikanji : Karl, Karl Stewart, qui travaille sur la franchise en fait l’a dis à l’E3.

Françoise : Ah d’accord. Et donc alors il se passe quoi en fait ?

Saikanji : À priori il aurait trois voix de jeunes filles…

Françoise : D’accord…

Saikanji : Puisque dans le nouveau jeu Lara aura 21 ans et comme c’est un reboot…

Françoise : Aaaah d’accord.

Saikanji : Ils redémarrent et ils voudraient tout changer en fait. Ils veulent avoir une voix française qui correspond à la voix anglaise, plus proche de la voix anglaise.

Françoise : D’accord. C’est qui ? Vous savez ? [elle sourit]

Saikanji : Non. On ne la connait pas. [je ris]

Caméléon : On connait que la voix américaine.

Saikanji : Oui, que la voix de la VO…

Françoise : D’accord.

Saikanji : Pas la VF pour l’instant.

Françoise : Ben dès qu’il y a du changement on dit toujours que c’est nul puis après vous allez peut-être vous y faire…

Caméléon : Il faudra…

Françoise : Ben oui.

Saikanji : Il faudra mais c’est vrai que c’est difficile.

Caméléon : Oui ça fait quand même longtemps !

Françoise : Oui ça fait pas mal de temps oui…

Saikanji : Ça fait près de quinze ans…

Caméléon : Depuis 1996…

Saikanji : Et il y a vraiment un coté identité, identitaire, avec votre voix donc c’est un peu bizarre…

Camélon : Très bizarre ! Moi je n’arrive même pas à imaginer une autre voix…

Françoise : Tu joues beaucoup ?

Caméléon : Oui, enfin… moi je joue qu’à Tomb Raider, je suis pas une joueuse dans l’âme mais il y a certains jeux notamment Tomb Raider, d’autres un petit peu mais… c’est Tomb Raider.

Françoise : D’accord.

Caméléon : Et la voix, même j’adore aussi Angelina Jolie donc la voix… j’adore ! [Françoise rit] Cette voix ! On aimerait l’avoir…

Françoise : Merci !

Saikanji : Justement, dans le prochain jeu Lara a 21 ans, qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez appris que vous ne seriez plus Lara ?

Françoise : Qu’est-ce que je pourrais dire… je vais dire un petit peu comme pour Desperate [Housewives] c’est à dire que…

Caméléon : Il était temps.

Françoise : C’est pas qu’il était temps, c’est que j’ai l’impression d’avoir… Voilà, j’en ai bien profité, j’ai bien travaillé; je me suis régalée pendant toutes ces années et… j’ai… et comment dire…

Caméléon : Il faut passer la main mais…

Françoise : C’est… Une boucle se ferme…

Saikanji : Un petit peu triste ? Déçue ?

Françoise : Triste… non ! En fait je suis plus triste pour vous ! Parce qu’apparemment l’impact est important… et voilà…

Caméléon : Ah oui ! Ah oui ! C’est énorme !

Françoise : Donc voila, je le suis plus par rapport à ce que vous me dites. [elle rit]

Saikanji : Je sais que certains fans ont pleuré, le fait de ne pas vous avoir justement, c’est vraiment très fort…

Caméléon : Moi ça me…

Françoise : Il faudra enregistrer des petits messages sur le site, je vais vous envoyer des petits trucs, des petits mots… « Je suis toujours là ! » [elle rit]

Saikanji : Ah oui ? Avec plaisir…

Caméléon : Je ne sais pas pour toi, enfin… le public, j’arrive pas à comprendre pourquoi ils ont changé la voix…

Françoise : Si elle a 21 ans…

Caméléon : Oui mais enfin dans TR5 elle a quel âge ? Elle a des couettes hein ! [on rit]

Françoise : Oui.. Ooooh ils veulent une autre équipe, ils veulent changer les choses… ils veulent bouger les choses…

Caméléon : Oui enfin c’est sûr de toute façon, c’est clair qu’ils vont tirer un trait sur l’ancien…

Saikanji : Qu’est-ce que vous pouvez souhaiter à la nouvelle voix, futur voix officielle française ?

Françoise : De durer aussi longtemps !

Caméléon : Ben oui, voila !

Saikanji : De prendre beaucoup de plaisir !

Françoise : Bien sûr ! Et de vous mettre dans ce même état…

Saikanji : Ça va être difficile ! [on rit] Ça va être très difficile…

Caméléon : Ben surtout parce que c’est pas QUE la voix de Lara, c’est la voix d’autres personnes comme Angelina Jolie, comme dans les pubs, comme dans pleins de films, c’est une voix qu’on entendra tout le temps, donc forcément Lara…

Françoise : J’entends, je comprend.

Saikanji : Reviendriez-vous sur Tomb Raider si on vous le proposait ?

Françoise : Bien sûr, évidement…

Saikanji : Dans une suite de Guardian of Light, le mini jeu…

Françoise : Bien sûr, oui oui avec plaisir… ah oui ! Oui oui tout à fait.

Saikanji : Parlez-nous de l’expérience Heavy Rain, le jeu de Quantic Dream, vous avez doublez le personnage de Madison Paige, une journaliste…

Françoise : OUI ! Oui oui oui !

Saikanji : Est-ce que c’était différent ?

Françoise : C’était très intéressant… c’était très bien ! Aaaanh… Mais ça remonte ça aussi… À deux ans peut-être ?

Saikanji : Au moins deux ou trois ans…

Françoise : Au moins… Madison Paige !

Saikanji : Une journaliste à moto…

Françoise : Oui ! Je la vois ! [elle sourit] Ah oui oui, attendez j’ai des images qui me reviennent… Mais c’était très chouette à faire, là aussi… c’était… Ça s’est fait à La Marque Rose, de mémoire, avec une super équipe ! Un vrai travail d’équipe. La voix allait bien au personnage… il y avait eu un travail en amont… une présentation de Madison Paige, et on m’avait montré plusieurs images… on est allé doucement et c’était très très intéressant à faire. Très bien !

Saikanji : Différent des autres jeux vidéo ?

Françoise : C’est toujours différent !

Saikanji : Toujours différent…

Françoise : Bien sûr… Parce que, avec Lara Croft, j’ai mes marques…  La voix s’aggrave [elle nous fait une petite démonstration vocale] Et il y a des repaires qui sont tout de suite là. Avec un nouveau personnage,  il y a quelque chose d’autre à construire ! Madison Paige ça a été ça.

Saikanji : On va vous retrouver dans d’autres jeux vidéo à l’avenir ?

Françoise : Oh oui sans douuuutes ! Mais je ne sais pas lesquels…

Saikanji : Pour l’instant pas du tout ?

Françoise : Non. Non non… [elle rit]

Saikanji : Vous êtes également la voix française de plusieurs actrices, notamment Angelina Jolie et Sandra Bullock…

Françoise : Oui.

Saikanji : Avez-vous plaisir à les retrouver dans des nouveaux films ?

Françoise : Toujours ! Toujours ! Pour des raisons différentes, Sandra Bullock c’est un clown ! Dans beaucoup de ses films, elle se prend les plantes, elle se casse la figure, elle termine pas ses phrases, c’est… elle est, elle est, c’est très intéressant… Elle est très chouette à doubler. [elle rit] Mais c’est une comédienne qui a aussi beaucoup d’émotion et de gravité !

Saikanji : La Proposition ?

Françoise : Oui, oui c’était avec ?

Saikanji : Avec… Ryan… Reynolds.

Françoise : L’histoire ?

Saikanji : Elle est… une chef un peu, pas tyrannique, mais assez difficile et elle doit être renvoyée au Canada.

Françoise : Oui ! Ça y est je vois. Avec le chien qui est volé par un aigle… [on rie] Voilà ! Elle est… c’est un clown ! C’est un clown !

Saikanji : Avec la grand mère qui fait du voodoo ou je ne sais plus quoi…

Françoise : Elle est formidable. Ah oui oui oui dans la forêt quant elle danse et quand elle chante. Mais c’est… moi je me régale à la doubler, je me régale… Dans Miss Détective elle était très très drôle aussi !

Caméléon : C’est clair ! [on rit]

Françoise : Dans Miss Détective j’ai dû manger 10 kilos de pommes ! Parce qu’elle est tout le temps en train de manger. Elle ne mange pas d’ailleurs, elle bouffe !

Saikanji/Caméléon : Oui !

Françoise : Et alors il faut, comment dire, le plus simple pour faire ça… c’est de manger. Donc j’ai mangé des kilos de pommes !

Saikanji : Des beignets ?

Françoise : NON ! [elle rit] Un film quatre kilos ! Non ! [on rit]

Caméléon : C’est vrai que dans Miss Détective elle est…

Françoise : Elle est gratinée ! Oui Sandra Bullock elle est très chouette. Angelina Jolie est formidable… Elle fait à la fois des films d’actions… C’est sympa à faire… mais aussi d’autres films comme l’Échange… Ou un film que j’ai trouvé magnifique qui s’appelle Un Cœur Invaincu.

Saikanji : Un Cœur Invaincu.

Françoise : Oui.

Caméléon : La voix colle tout à fait à Angelina Jolie, moi je… Pour moi c’est sa voix. C’est sa voix, je ne sais même pas quelle voix elle a et je veux pas le savoir.

Françoise : Vous ne regardez jamais les films en VO ?

Caméléon : Non jamais !

Françoise : Et toi ?

Saikanji : Oui, je connais beaucoup sa voix avec les interviews, mais en tant que français et fan de Lara je n’arrive pas à me démarquer de cette voix, de votre voix.

Françoise : Maintenant elle est passée à la réalisation donc…

Saikanji : On va y venir…

Françoise : Ah ! [on rit] Il y a une comédienne que j’adore doubler aussi, que je n’ai pas doublé depuis longtemps… c’est Gong Li.

Saikanji : Une comédienne chinoise ?

Françoise : Oui, elle a joué dans Adieu ma Concubine… Elle a joué aussi dans un film incroyable qui s’appelle Vivre ! C’est une formidable comédienne !  il y a aussi Patricia Arquette que j’ai doublé dans Médium, qui est… que j’aime beaucoup… Pour répondre à votre question de tout à l’heure… Toutes ces comédiennes sont différentes et ma voix change aussi… Mais ce n’est pas volontaire ! Je me rends disponible à ce que j’entends. Patricia Arquette… elle a une voix dans Médium en tout cas… elle a une voix beaucoup plus aérienne, beaucoup plus éthérée, beaucoup plus comme ça… [elle imite la voix qu’elle donne à Patricia Arquette] Sandra Bullock elle… elle… elle… elle… elle est… voilà ! Dans certains films, elle ne termine pas, jamais les phrases. [elle imite la voix qu’elle donne à Sandra Bullock et on rit] Et Angelina Jolie c’est très très grave, beaucoup plus sensuel ! On a l’impression que son micro est collé à sa peau parfois ! [elle imite la voix qu’elle donne à Angelina.] Donc c’est, c’est toujours très différent ! Pour Gong Li… Il faut trouver une couleur, une manière de parler très particulière, et les mots, les phrases sont souvent en l’air… On doit suivre la personne qu’on double, le plus possible, en partant de soi évidemment, mais le plus possible… on va vers elle.

Saikanji : Est-ce que vous avez rencontré… parce que dans une précédente interview vous disiez que vous aimeriez rencontrer Sandra Bullock, vous avez pu le faire ?

Françoise : Ah ! Non, je ne l’ai jamais rencontré. J’ai failli rencontrer Angelina Jolie mais je n’ai pas pu aller à sa dernière projection…

Saikanji : Salt ?

Françoise : Oui !

Saikanji : À Paris.

Françoise : Oui !

Saikanji : J’y étais.

Françoise : Et moi j’ai été invitée, mais je n’ai pas pu y aller…

Saikanji : Ooooh, c’est dommage…

Françoise : Je devais répéter ou je sais plus, mais je n’ai pas pu y aller.

Saikanji : Mais ça pourrait se faire…

Françoise : Oh ba oui, avec plaisir !

Saikanji : Donc vous continuez le doublage d’Angelina ? Rassurez-nous !

Françoise : Normalement !

Caméléon : Il n’y a pas de raison.

Françoise : Oui, normalement… Mais aucune voix, aucune comédien ne nous appartient ! Maintenant… quand il y a, c’est toujours pareil, quand il y a une osmose on va dire, enfin quand une voix française passe très très bien avec une comédienne ou un comédien américain ou d’une autre nationalité, c’est dommage d’en changer.

Caméléon : Surtout qu’on aime pas…

Françoise : Pardon ?

Caméléon : Quand ils changent la voix, bien souvent on aime pas.

Françoise : Voila ! Tout à fait.

Saikanji : Ça a un coté très identitaire donc c’est vrai que c’est…

Françoise : J’adore doubler toutes ces comédiennes dont je viens de parler, Angelina Jolie et Sandra Bullock… Maintenant je n’y peux rien si…

Saikanji : Si ça venait à changer, oui bien sûr…

Françoise : Si on décide demander à une autre comédienne…

Caméléon : Surtout qu’elle ne sera pas Lara Croft, la prochaine, dans le film, vu qu’il y a un troisième film ça ne sera pas elle.

Françoise : Mais j’espère que je vais continuer de doubler Angelina Jolie.

Caméléon : Oh nous aussi hein !

Saikanji : Donc pour l’instant vous ne savez pas si vous aller faire la voix dans Maleficent ?

Françoise : C’est quoi Maleficent ? J’adore parce que vous en savez plus que moi ! [on rit] Alors c’est son prochain film, racontez-moi ? [elle rit]

Saikanji : Elle joue la méchante sorcière de la Belle au Bois Dormant.

Caméléon : Ah oui !

Françoise : Huuum !

Saikanji : Un film de Robert Stromberg.

Françoise : Aaaah !

Saikanji : Donc voila, la vie de la méchante donc ça sera possible de…

Françoise : Ça chante ? Ça chante pas ?

Saikanji : Non. Non non je ne crois pas.

Françoise : Oh mais je pense qu’on va… Ça dépend, ça dépend, ça dépend, mais je pense qu’on va m’appeler ne serait-ce que pour passer des essais pour voir… [elle savoure l’idée] Si elle fait une méchante, j’adorerais le faire, j’adore faire les méchantes !

Saikanji : Il y a des photos qui sont parues sur internet, on la voit…

Françoise : J’ai pas vu…

Saikanji : Et ça à l’air assez fidèle au Disney en tout cas physiquement…

Françoise : Huuum ! Alors avec plaisir !

Saikanji : Est-ce que vous êtes plutôt Un Cœur Invaincu ou L’Échange ?

Françoise : Ça veut dire ?

Saikanji : Est-ce que vous êtes plus attirée par l’un ou l’autre, est-ce qu’il y a l’un des deux qui vous a plus touché ?

Françoise : Les deux films dont vous parlez se sont des histoires vraies, donc ça me touche !

Saikanji : Oui.

Françoise : Un Cœur Invaincu… Il a été très étrange ce doublage ! La femme qui dirigeait la boite de doublage et qui était donc tout le temps sur le plateau avec nous, est de la famille de Mariane Pearl. Et donc, je… il y a eu des moments, je ne comprenais plus rien à ce que nous vivions, puisqu’elle connaissait tous les gens dont on parlait dans le film, qu’elle avait vu Mariane Pearl la veille… que Angelina Jolie faisait Mariane Pearl… que je doublais Angelina Jolie qui interprétait Marianne Pearl qui connaissait intimement la personne assise près de moi ! Grande confusion !  Quand on connaît l’histoire, autant vous dire que l’émotion était forte sur le plateau ! Une émotion de vie !  Un très beau doublage dans une ambiance très humaine ! [elle a les yeux brillants] J’avais lu le livre, un Best-Seller, j’avais lu le livre une semaine avant le doublage et… Le film est très respectueux, très bien joué et filmé… Et c’est terriblement épouvantable !  Un Cœur Invaincu m’a marqué… L’Échange aussi !

Saikanji : C’est différent…

Françoise : Évidemment… L’histoire est totalement folle quand même !

Saikanji : Oui !

Françoise : De dire à cette femme que son fils avait rapetissé… Vous vous souvenez de ça ?

Saikanji : En fait on l’a à priori, enfin, on l’a kidnappé et on lui ramène un enfant qu n’est pas le sien…

Françoise : Voila ! Et on lui dit…

Saikanji : Et on essaie de la convaincre, on lui dit : « C’est votre fils ! »

Françoise : Voila ! Voila ! Et elle dit : « Non mais mon fils était plus grand ! » Et le médecin lui dit : « Ah mais non mais dans ce genre de situations un enfant peut rapetisser ! » Ils sont allés très très loin et quand on pense que c’est une histoire vraie ! Et que cette femme s’est retrouvée en prison, dans un asile en fait… je trouve ça incroyable ! Donc voilà, super rôle, à chaque fois superbe rôle… et magnifique sensibilité et personnalité de femme !

Saikanji : Est-ce qu’il y a une chance, justement qu’on vous retrouve au doublage d’Angelina… Pardon, pas d’Angelina mais dans le prochain film Tomb Raider, puisqu’il va y en avoir un autre, mais… c’est une question que beaucoup de fans ont posé…

Françoise : Allez-y… [elle sourit]

Saikanji : En tant que la mère de Lara Croft, si le personnage venait à exister ?

Françoise : Mais pourquoi pas je n’en sais rien, je, je, je… c’est… Oh c’est rigolo ! [on rit] Je ne sais pas… pourquoi pas ?

Saikanji : Mais, vous savez quand, par rapport aux projets… par exemple là Maleficent…

Françoise : Je ne me renseigne pas.

Saikanji : D’accord, on vous appelle…

Françoise : Oui, comme ça, c’est toujours la surprise quand on m’appelle ! [elle rit] J’attends qu’on m’appelle…

Caméléon : C’est bien c’est la surprise…

Françoise : Mais oui c’est très bien…

Saikanji : Justement, peut-être que… à moins que vous l’ayez déjà fait, mais en septembre il y a Resident Evil le prochain film qui sort, et jusque-là vous aviez doublé l’actrice Sienna Guillory…

Françoise : Yeaaaah ! Resident E… Dans une maison.

Saikanji : Oui ! Vous avez doublé Jill Valentine, un film plus ou moins d’horreur, avec des zombies… Vous avez toujours doublé Jill Valentine jusque-là. [Elle me regarde avec de grands yeux]

Saikanji : Si si si !

Françoise : Ah bon d’accord ! [on rit]

Saikanji : Dans le deuxième film, c’était il y a un petit moment en plus, c’était en 2002… [2004 en fait] Mais le film qui est sortie l’an dernier vous l’avez doublé dans une scène post-générique où elle est dans un avion avec… une blonde avec une grosse araignée rouge sur la poitrine…

Françoise : Ça me dit rien.

Saikanji : Ah oui ?

Françoise : Je sais pas… [on rit]

Caméléon : Ça l’a pas marqué… [on rit]

Saikanji : Parce que le film il sort quand même en septembre ! En France !

Françoise : Lequel, lequel, lequel ?

Saikanji : Resident Evil ! Le prochain, et justement le personnage de Jill y est ! Jusque là vous aviez toujours doublé Sienna Guillory…

Françoise : Et ben alors on va m’appeler !

Saikanji : On va vous appeler !

Françoise : [on rit] Ooooh c’est génial ! Mais moi j’aime beaucoup notre rendez-vous parce que vous me dites des choses que je sais pas ! [on éclate de rire]

Saikanji : Maintenant une partie un peu plus personnelle… Chop Suey…

Françoise : Ah ! Chop Suey…

Saikanji : Rodin – Tout le Temps que Dure le Jour…

Françoise : Oui… [elle sourit]

Saikanji : Et plus récemment L’Hôtel des Roches Noires…

Françoise : Oui… [elle sourit d’avantage]

Saikanji : Où vous interprétiez le rôle de Louise…

Françoise : Oui… [elle sourit encore] Vous l’avez vu ? Vous êtes venu ?

Saikanji : Noooon, je suis arrivé à Paris qu’en avril…

Françoise : Vous êtes d’où ?

Saikanji : De Bretagne.

Françoise : Ah ok ! Bon on va faire une petite tournée alors je vous enverrez un mail. On fait une petite tournée en février et avril…  Si vous avez envie de venir ?

Saikanji : Avec Plaisir ! Le théâtre… Est-ce que ça reste votre premier amour ? Avant le doublage ?

Françoise : Évidemment… Évidemment.

Saikanji : J’ai vu sur votre CV en ligne, que vous aimez la danse…

Françoise : Ma mère est professeur de danse, et j’ai une de mes sœurs qui est danseuse et aussi professeur de danse, donc la danse je connais un petit peu. [elle rit] J’en ai fait beaucoup, j’ai fait beaucoup de claquettes aussi, et… oui oui j’ai été formée à la danse très petite.

Saikanji : Comment vous trouvez l’inspiration pour une pièce ? Parce que j’ai vu, par exemple pour Chop Suey que c’était une peinture… comment à partir d’une peinture on peut en quelque sorte ressentir toutes ces choses, écrire…

Françoise : À chaque fois ça a été différent. Pour Chop Suey… En fait, c’est d’abord le titre du tableau d’Edward Hopper…

Saikanji : 1900… ?

Françoise : 1929. En fait, par rapport à cette pièce c’est très simple… c’est… comme beaucoup j’ai craqué sur la peinture d’Edward Hopper… J’ai lu sa biographie… et je me suis dis « Quel homme incroyable ! » Ce qui m’a intrigué et qui m’a donné envie d’écrire en partant d’une de ses peintures, c’est que tous les personnages sont arrêtés dans le temps. Il y a eu quelque chose qui s’est passé… il va se passer quelque chose… mais sur la toile, au moment où on les regarde… [elle se fige] au moment de cet arrêt sur image qu’est la peinture, le spectateur se fait son histoire ! En fait, le spectateur est le personnage principal des peintures de Hopper. Et ça, je trouve cela extraordinaire ! C’est le spectateur qui va raconter la peinture en fonction de sa sensibilité, de son parcours de vie, de ses émotions…. C’est lui qui va dire : voilà ce qui a pu se passer avant, ce qui s’est passé… ce qui peut se passer après, et voilà ce qui se passe là tout de suite !

Saikanji : Ça laisse libre cours à l’imagination…

Françoise : Libre cours à l’imagination [en même temps]. Ça m’a tout de suite plu et j’ai écrit des personnages tout en peinture ! Ce sont des personnages qui sont comme dans le café dans lequel on est là, et qui se rendent compte petit à petit qu’il y a un truc qui ne va pas… Qu’il se passe des choses bizarres autour d’eux… en eux… Par exemple, à un moment, une des femmes se met à pleurer… et du coup, elle s’évanouit presque, parce qu’elle perd ses couleurs à cause des larmes… Tous les personnages de la pièce vont se rendre compte petit à petit qu’ils sont vraiment des personnages de peinture, et que c’est un spectateur qui fait leur histoire. C’est ça Chop Suey. Et je me suis basée sur la symbolique des couleurs pour raconter la personnalité et la psychologie des personnages. Je me suis régalée. La pièce a aussi été jouée par une troupe aux États-Unis, à Houston, à Philadelphie… une troupe francophone que je ne connaissais pas et qui ont trouvé le bouquin, puisque ça a été édité. Elle a été jouée à Paris par plusieurs compagnies également… Ce qui est génial et très troublant car nous étions tous habillés pareil, respectant les couleurs de la peinture d’Edward Hopper. Des clones !

Saikanji : Elle n’a pas été filmée ? Enfin on ne peut pas la trouver ?

Françoise : Non elle n’a pas été filmée… mais j’aimerais… c’est ma deuxième pièce écrite et ma première jouée… j’aimerais la retravailler et la rejouer. J’ai beaucoup de tendresse pour ces personnages.

Saikanji : Il faudra nous prévenir.

Françoise : Oui oui tout à fait ! J’aime faire des passerelles entre Les Arts… Rodin c’est la sculpture… et Rainer Maria Rilke, qui est un des plus grands auteurs du XXème siècle, c’est l’écriture ! Chop Suey c’est la peinture, et dans la pièce il y a un personnage qu’on ne voit pas mais dont on parle beaucoup qui est un Jazzman, un saxophoniste… il y a beaucoup de Jazz dans la pièce !  Dans L’Hôtel des Roches Noires c’est la musique, c’est la rencontre avec le compositeur Stefan Corbin, le théâtre et le chant ! Il y a plein d’univers différents.

Saikanji : J’ai vu sur internet que vous avez une compagnie.

Françoise : Oui.

Saikanji : La Compagnie Françoise Cadol.

Françoise : Oui.

Saikanji : Vous pouvez nous en parler un petit peu, en détail ?

Françoise : C’est une compagnie qu’on a créé pour Chop Suey. Pour pouvoir jouer Chop Suey.

Saikanji : Déjà pour Chop Suey ?

Françoise : Ah oui oui, elle a été créée pour ça. Pour créer Chop Suey, parce que pour créer une pièce on a besoin d’une structure. C’est une compagnie d’auteurs. On a monté plusieurs autres auteurs contemporains, et là j’ai un autre projet de… L’Hôtel des Roches Noires est toujours omniprésent… J’ai aussi le projet… d’adapter le roman d’une femme… de l’adapter pour le théâtre et de le jouer.

Saikanji : Est-ce que vous avez des projets en cours ? Donc celui-ci…

Françoise : L’Hôtel des Roches Noires ! [elle rit aux éclats] On a joué quatre mois à Paris, on a une tournée au mois de février et au mois d’avril, et puis une chose formidable…. Je suis en train d’écrire le scénario de « L’hôtel des Roches Noires » pour un prochain long métrage. C’est suite à un article dans le Monde que des producteurs de cinéma se sont déplacés pour venir voir la pièce au Vingtième Théâtre à Paris et ont eu le désir de porter l’histoire à l’écran !

Saikanji : On vous verra dedans ?

Françoise : Toute l’équipe !

Saikanji : Louise…

Françoise : Oui, avec Louise et tous les autres. Donc voila, le projet énorme, il est là ! Et puis L’hôtel des Roches Noires sera peut-être… sans doute… au Festival d’Avignon l’année prochaine ! On aimerait aussi reprendre la pièce à Paris pour continuer cette… cette folle aventure qui nous a plu à tous… Il y a donc aussi cet autre projet d’adaptation d’un roman qui s’appelle Jeanne et Marguerite d’une auteure qui n’en est pas à son premier livre même si les autres, une trentaine, elle les a écrit pour les autres… Nous nous sommes rencontrées il y a deux ans et je lui dis… elle a une vie et une personnalité incroyable ! je lui dis « Écris ton premier livre, et je le joue ! » et ça a été… voilà… elle l’a fait !  Elle est partie en Bretagne et a écrit son premier roman… Et quelques mois plus tard,  elle était éditée chez Calmann-Lévy. Voilà, donc dès que j’ai terminé le scénario des Roches Noires [elle rit] c’est à dire dans quelques heures… [elle plaisante, on rit] je continue l’adaptation théâtrale de Jeanne et Marguerite de Valérie Péronnet. C’est un monologue magnifique, une très belle écriture ! Et sinon les autres projets… j’attends une réponse pour un long métrage, et je vais faire une lecture, et ça, ça me plait beaucoup, une opérette de Patrice Leconte…

Saikanji : Question personnelle… S’il y avait un film, un auteur, une musique… un média particulier que vous aimeriez partager avec nous… une chanson…

Françoise : C’est énorme ! Tous les registres là, c’est trop ! [elle sourit]

Saikanji : Non, un en particulier, quelque chose qui vous vient à l’esprit, une chanson que vous aimez particulièrement… Un film… Un bouquin…

Françoise : J’ai un film ! J’ai un bouquin ! J’ai une musique ! [on rit aux éclats] Il y a un film que j’ai vu dernièrement… Oh mais, il y a plein de films que j’ai vu dernièrement… Je n’avais jamais vu Citizen Kain d’Orson Welles, c’est… ça m’a bluffé. Un film qui m’a transporté aussi et que j’ai vu il y a quelques jours, The Hours… c’est la vie de Virginia Woolf, la fin de vie de Virginia Woolf avec Meryl Streep, Nicole Kidman, Julianne Moore. Ah, les films, il y a tellement de films… Mais Citizen Kain est un monstre ! [elle réfléchit] Une musique qui me vient ça serait du Jazz, Tenderly…

Saikanji : Tender Lee ?

Françoise : Tenderly, tendrement, tenderly.

Saikanji : Ah !

Françoise : Là tout de suite, je vous dis ce qui me vient à l’esprit. Euh… [elle réfléchit] Une peinture on vient de parler de Hopper donc je ne peux pas en sortir, j’adore. Qu’est-ce que vous m’avez demandé d’autre ?

Saikanji : Un bouquin ?

Françoise : Un bouquin… Un bouquin ! [on rit] Mais c’est des… j’ai découvert dernièrement Juan Marsé, qui est un auteur espagnol, qui a écrit un bouquin incroyable qui s’appelle L’Amant Bilingue, sur l’identité… exceptionnel ! Je viens de le lire ! Autre chose ?

Saikanji : Une série par exemple ?

Françoise : Une série ? Je vais dire Desperate ! [on rit] Parce que je suis, encore une fois, je suis encore un petit peu dedans… on a terminé il y a très peu de temps et c’était une magnifique aventure ! Sinon une série, une série… 24 heures [24 heures chrono], c’est sublimement écrit, sublimement fait, vraiment. Un film, un autre film, un autre film… [elle réfléchit] Il y en tellement des films… il y a beaucoup de talents quand même ! [elle rit]

Saikanji : De Clint Eastwood ?

Françoise : L’Échange !

Saikanji : L’Échange !

Françoise : L’Échange ! J’en ai vu d’autres mais je suis restée sur L’Échange… J’ai vu aussi dernièrement La Fille sur le Pont de Patrice Leconte. C’est magnifique ! Sinon… il y a tellement d’univers différents, Tim Burton… C’est, c’est…

Saikanji : Justement un Tim Burton que vous appréciez ?

Françoise : Big Fish !

Saikanji : Je ne l’ai pas vu…

Caméléon : Non moi non plus…

Françoise : Vous n’avez pas vu Big Fish ? En deux mots c’est, ha ha ! C’est… il y a un homme qui est en colère après son père… Pourquoi ? Car il en veut à son père de lui avoir raconté, quand il était petit et plus grand, des histoires tout à fait incroyables… qui lui étaient arrivées… Mais je ne veux pas dire la suite… On est sur le fil du rêve et de la réalité pendant tout le film.

Saikanji : Aaaah !

Françoise : Tim Burton nous fait voyager dans un univers incroyable où tout peut être possible… C’est juste notre manière de voir qui nous empêche de voir ! Big Fish, magnifique ! C’est un film superbe, un univers superbe, avec des croyances et puis des… des choses incroyables on a tendance à pas y croire, parce que ça sort d’un quotidien, parce que ça sort d’une certaine normalité, et en fait c’est un film qui fait croire à ses rêves.

Saikanji : D’accord.

Françoise : C’est un film qu m’a beaucoup touché. J’adore les films qui racontent des histoires et tous les films ne racontent pas toujours des histoires.

Caméléon : Non, c’est vrai.

Saikanji : Est-ce qu’on peut vous suivre sur internet. Facebook ? Twitter ?

Françoise : Oui bien sûr, Facebook. Bien sûr.

Saikanji : Oui. Parce que j’en ai vu un et j’ai hésité…

Françoise : Il faut allez-y ! Demandez-moi ! Je vous dirai oui !

Saikanji : Twitter ?

Françoise : Mais… je suis pas alors… mon problème… Mai oui ! Je veux bien Twitter, je me suis inscrite on me demande… Mais je suis pas une…

Caméléon : Moi aussi, mais je suis pas une Twitteuse…

Françoise : Voila ! Par contre si vous voulez suivre l’actualité des Roches Noires…

Saikanji : Oui j’ai vu, il y a un site…

Françoise : Il y a un site. Mais bien sûr demandez-moi sur Facebook, évidemment…

Saikanji : Vous avez un site personnel ?

Françoise : Non.

Saikanji : Non ? Et le désir d’en créer un éventuellement ?

Françoise : Pourquoi pas mais je sais pas le faire.

Caméléon : C’est bien mais faut du temps.

Françoise : Voila, il faut avoir le temps, il faut avoir les connaissances, je trouve ça très chouette, c’est un super outil. Pour L’hôtel des Roches Noires, c’est quelqu’un qui a fait le site, qui connaît ça par cœur et qui a du talent !

Saikanji : Vous aimeriez mais…

Françoise : Oui bien sûr, bien sûr parce que c’est un superbe outil professionnel.

Saikanji : Ça nous permettrait de vous suivre !

Françoise : Voila !

Saikanji : Est-ce que vous pensez qu’une rencontre à plus grande échelle pourrait avoir lieu entre vous et les fans de Lara ?

Françoise : Bien sûr ! Ah oui oui, surtout si ça vous fait plaisir, avec plaisir !

Saikanji : On se tient au courant ?

Françoise : Mais bien sûr !

Caméléon : Olala ils vont être nombreux hein !

Saikanji : Vous allez faire des heureux ! [on rit]

Françoise : Mais avec plaisir bien sûr !

Caméléon : Parce que je dirais que nous on a quand même, sur Alban [Captain Alban], on a combien de membres ? 4… 6000…

Françoise : 6000 ?

Caméléon : Mais ils ne viendront pas tous, mais je veux dire qu’il y en a une majorité, rien que là quand il a fait l’annonce…. Haaaan !

Saikanji : Tous le monde disait « Je voulais le faire » donc je ne me voyais pas faire ça que pour mon site, j’avais vraiment envie de partager avec un maximum de fans, et du coup si c’était possible, c’est vrai que ca serait génial pour les autres !

Caméléon : C’est vrai que ça ferait…

Françoise : Mais avec plaisir ! Vraiment.

Caméléon : Franchement ça ferait plaisir je pense. Franchement…

Françoise : Si vous voulez, oui. Je m’habillerai en Lara !

Saikanji : D’accord ! [on rit tous aux éclats]

Caméléon : Chiche ?

Françoise : Non non c’était une plaisanterie ! [elle rit] Bon j’essaierai… [on rit]

Saikanji : Parce que pour nous, en tant que fan, une voix ne meurt jamais… Parce qu’on a vraiment eu du plaisir à vous retrouver pendant toute ces années avec le personnage de Lara. Est-ce que vous avez un message à adresser à tous les fans de Lara et de votre voix ? Quelque chose à leur dire… le fait de nous quitter…

Françoise : Ok, alors je vais dire ce qui me vient… même si la voix de Lara change… quelque part je serai toujours là. Voilà ! Et puis beaucoup de sourires à tout le monde, et beaucoup de pensées… et avec plaisir pour vous rencontrer.


EN BACKSTAGE

L’interview s’est terminée sur une note nostalgique, alors pour continuer sur cette voie, c’est à ce moment là que j’ai remis à Françoise les cadeaux de fans que j’ai pu récupérer en une semaine avec internet et par courrier. Toutes ces lettres, tout ces mots à son attention… Un dessin et cætera… lui ont été remis et Françoise à dit à ce moment là : « Ooooh c’est trop mignon ! », puis : « C’est jolie tout plein ! », avec un énorme sourire, avant de voir le dessin d’une fan fait par ordinateur représentant l’une de ses photos trouvable sur le net : « Ooooh c’est génial ! Ooooh c’est supeeeer ! C’est quoi, c’est un dessin ? C’est super ! » Elle remercia chaque fan pour chaque message et mit ses petits cadeaux dans son sac avec le scénario de L’Hôtel des Roches Noires, avant de rire et de déclarer : « Oh mais c’est c’est très très très gentil ! Merci beaucoup. »

Viendra ensuite une petite séance d’autographe. Bien que la plupart d’entre vous ne m’en aviez pas demandé, j’ai pris l’initiative de le faire pour vous. Élodie de Laraider, Steven de Tomb Raider Net, Luka de Tomb Raider France, Sophie alias Sosso, Clara de Captain Alban, Maxime de Tombeau Croft, et bien sûr Marie alias Caméléon et moi-même, avons eu le plaisir de recevoir un petit mot de Françoise, qui a pris le temps de réfléchir quoi mettre de façon personnalisé pendant que je lui faisais une petite présentation du site et du travail de chacun pour qu’elle sache quoi écrire.

Enfin, le temps des photos, dont une particulière, que je vous mets ci-dessous, avant de se quitter.

fancoise&saikanji


REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier tous les fans qui ont souhaité participer à cette interview en m’envoyant un message pour Françoise. Dans le désordre : Alexis, Bastien, Élodie (Laraider), Fear Effect Inferno, Gabriel (merci pour la vidéo de Françoise), James Croft (Tomb Raider CreArt) Jennifer, Kevin, LaraGwen, Luka (Tomb Raider France), Lyn’, Maêl, Matthieu, Maxime (Tombeau Croft), Melissa, Priscilla, Sandra, Sophie (Sosso) Steven (Tomb Raider Net), Steven, Thibaut, Tristan, Végéta. Je m’excuse par avance si j’ai oublié l’un d’entre vous, prévenez-moi !

Un grand merci également, et évidement, à Françoise, pour sa disponibilité, sa proximité, sa gentillesse, son rire extraordinaire qui ne dégage que du positif. Sa générosité et sa sincérité… Tu es à mes yeux une personne exceptionnelle donc quoi qu’il arrive, ne change pas. Et comme tu l’as si bien dis : Tu seras toujours là pour nous ! Au plaisir de te retrouver au cours de la rencontre à plus grande échelle avec les fans… TES fans.

Merci à Marie, alias Caméléon, avec qui j’ai pu partager cette journée, que je ne connaissais pas mais qui est formidable. Ça fait plaisir de voir une fan de la première heure qui a suivi les aventures de Miss Croft depuis le début et qui, plus de quinze années après le premier jeu, est toujours là.

Merci à « mon chauffeur » qui a gentiment accepté de m’accompagner jusqu’à la gare mais surtout de venir me chercher, peu importe l’heure, ne sachant pas quand j’allais rentrer…

Enfin une petite pensée spéciale pour Clara et Steven, qui n’ont pas pu venir, j’espère que ce n’est que partie remise puisque Françoise est d’accord pour une rencontre à plus grande échelle…


AUTOUR DE FRANÇOISE CADOL

Afin de mieux connaitre certains noms, certains tableaux ou encore certaines pièces de théâtre ou autre dont on a parlé au cours de cette interview, je vous propose un petit glossaire regroupant tout cela.

24 Heures Chrono : Série télévisée américaine créée par Joel Surnow et Robert Cochran en 2001, arrêtée en 2010. Elle raconte la vie de Jack Bauer, responsable de la cellule antiterroriste de Los Angeles, qui n’a que 24 heures pour résoudre ses enquêtes.

Adieu ma Concubine : Film réalisé par Chen Kaige, sortie en 1993, avec Leslie Cheung, Gong Li… Il raconte le destin de deux comédiens de l’Opéra de Pékin, ainsi que d’une concubine, de 1920 à 1970.

Angelina Jolie : Actrice et réalisatrice américaine née en 1975. Elle a notamment joué dans Une Vie Volée (1999), Tomb Raider 1 et 2 (2001/2003), Mr. and Mrs. Smith (2005), Un Cœur Invaincu (2007), L’Échange (2008), Salt (2010). Elle a remporté l’Oscar du meilleur second rôle féminin pour le film Une Vie Volée en 2000.

Big Fish : Film réalisé par Tim Burton, sortie en 2003, avec Ewan McGregor, Albert Finney… Il raconte l’histoire d’Edward Bloom, un père débordant d’imagination qui ne cesse de raconter ses histoires à son fils William, avant que ce dernier ne s’aperçoive que même les plus folles et incroyables des histoires peuvent parfois être réelles.

Capteurs : Les capteurs sont en fait des marqueurs passifs/actifs permettant de capturer les mouvements d’un être réel pour les retranscrire dans un univers virtuel. La technique initiale a été créée par Etienne-Jules Marey, pionnier de la photographie et du cinéma (1830-1904).

Chop Suey : Peinture de 1929 peinte par le peintre et graveur américain Edward Hopper.

Chop Suey : Pièce de théâtre créée en 2003 par Françoise Cadol, éditée aux éditions Fabert, jouée par plusieurs troupes francophones à travers le monde. Françoise a trouvé l’inspiration auprès de la peinture du même nom d 1929, d’Edward Hopper.

Citizen Kane : Film réalisé par Orson Welles, sortie en 1941, avec Orson Welles, Joseph Cotten… Il raconte l’histoire d’un reporter, Thompson, qui enquête sur la vie du milliardaire Charles Foster Kane, grand magnat de la presse récemment décédé.

Clint Eastwood : Acteur, réalisateur, compositeur et producteur américain né en 1930. Il a notamment réalisé des films comme Mystic River (2003), Million Dollard Baby (2004), L’Échange (2008), Gran Torino (2008), J.Edgar (2012).

Compagnie Françoise Cadol : Compagnie de théâtre contemporain ayant monté plusieurs auteurs vivants. Initialement créé pour la pièce de Françoise Cadol : Chop Suey.

Cours Simon : Cours de théâtre fondé en 1925 par René Simon. WWW.COURS-SIMON.COM

Denise Noël : (1922-2003) Actrice et sociétaire de la Comédie-Française.

Dépoli : Dérouleur sur lequel on place un film 35 mm perforé, transparent et comme son nom l’indique dépoli.

Desperate Housewives : Série télévisée créée par Marc Cherry en 2004 et arrêtée en 2012, diffusée en France pour la première fois en 2005. Elle raconte le drôle de quotidien de plusieurs femmes du quartier de Wisteria Lane. Françoise Cadol double le personnage de Mary Alice Young (Brenda Strong).

Edward Hopper : (1882-1967) Peintre et graveur américain, représentant du mouvement artistique appelé le naturalisme, ou encore de la scène-américaine.

Festival d’Avignon : Célèbre festival de théâtre fondé en 1947 par Jean Vilar (acteur, metteur en scène et directeur de théâtre. 1912-1971). WWW.FESTIVAL-AVIGNON.COM

Gong Li : Actrice d »origine chinoise née en 1965. Elle a joué entre autre dans Adieu ma Concubine (1993), Vivre ! (1994), Mémoires d’une Geisha (2005), Hannibal Lecter : Les Origines du Mal (2007).

Heavy Rain : Jeu vidéo du développeur français Quantic Dream, sortie en 2010. Il raconte l’histoire d’un tueur en série, nommé le tueur aux Origamis. Le jeu repousse les limites des jeux habituels en terme de gameplay, c’est une expérience unique en son genre., une sorte de roman, de film interactif.

Jeanne et Marguerite : Roman écris par Valérie Pérronet, édité par Calmann-Lévy en 2011, racontant sa propre histoire. Une histoire d’amour.

Juan Marsé : Écrivain, traducteur, scénariste et espagnol né en 1933. Il reçut le Prix Planeta en 1978 pour son roman La Muchacha de las Bragas de Oro ainsi que le Prix Cervantes en 2008.

Julianne Moore : Actrice américaine née en 1960 ayant joué entre autre dans Le Monde Perdu : Jurassic Park (1997), The Hours (2002), Les Fils de l’Homme (2006), Crazy, Stupid, Love (2011).

L’Amant Bilingue : Roman écris en 1990 racontant l’histoire de Joan Marés, un homme dévasté car sa femme l’a quitté. Il finira par errer dans les rues de Barcelone avant de réapparaitre, méconnaissable, avec un seul but : poursuivre son amour sous les traits d’un autre.

L’Échange : Film réalisé par Clint Eastwood, sortie en 2008, avec Angelina Jolie, John Malkovich… Il raconte l’histoire vraie de Christine Collins, jeune mère dont l’enfant a été kidnappé par un tueur en série. Elle sera victime d’un complot initié par la police elle-même, ces derniers lui ramenant un enfant qui n’est pas le sien et lui faisant croire qu’il est bel est bien son fils : Walter.

L’Hôtel des Roches Noires : Pièce créée par Françoise Cadol et Stefan Corbin, jouée en 2012. Elle raconte l’histoire d’un hôtel de la Place de Trouville laissé à l’abandon et hanté par des fantôme qui n’espèrent qu’une chose : le retour de la clientèle et leurs histoires d’amour. Jusqu’à ce qu’arrive un homme dans l’hôtel, bien vivant… WWW.LHOTELDESROCHESNOIRES-THEMUSICAL.COM

La Fille sur le Pont : Film réalisé par Patrice Leconte, sortie en 1999, avec Daniel Auteuil, Vanessa Paradis… Il raconte l’histoire de Gabor, lanceur de couteaux qui recherche une cible pour son métier, et qui va tomber sur Adèle, jeune femme qui projetait de se suicider en sautant d’un pont dans la Seine.

La Marque Rose : Société française de localisation de jeux vidéo et de doublage depuis 1989. WWW.LAMARQUEROSE.COM

La Proposition : Film réalisé par Anne Fletcher, sortie en 2009, avec Sandra Bullock, Ryan Reynolds… Il raconte l’histoire de Margaret Tate, rédactrice en chef pour une maison d’édition, qui est sur le point d’être expulsée vers le Canada. Pour éviter cela elle convainc son jeune assistant, Andrew Paxton, de l’épouser. Celui-ci acceptera à contre cœur, mais la réalité rattrapera vite la fiction…

Maleficent/Maléfique : Film réalisé par Robert Stromberg, sortie en 2013, avec Angelina Jolie, Elle Fanning… Il raconte l’histoire inédite de Maléfique, la méchante reine du Disney La Belle au Bois Dormant, dans sa jeunesse, les événements qui lui ont endurcis le cœur.

Mariane Pearl : Journaliste française née en 1967, veuve du journaliste Daniel Pearl qui fut kidnappé puis assassiné en 2002 au Pakistan dans des conditions effroyables. Le film Un Cœur Invaincu retrace cette malheureuse histoire.

Médium : Série télévisée (2005-2001) ayant pour vedette Allison DuBois (interprétée par Patricia Arquette), une jeune femme qui voit et entend les morts et qui mettra son don au service de la police pour résoudre des enquêtes inexpliquées.

Meryl Streep : Actrice américaine née en 1949 ayant joué entre autre dans Kramer contre Kramer (1979), Sur la Route de Madison (1995), Le Diable s’habille en Prada (2006), La Dame de Fer (2011). Elle fut dix-sept nommée aux Oscars et remportant par trois fois la statuette, dont la dernière fois en 2012 pour son rôle de Margaret Thatcher dans le film La Dame de Fer.

Miss Détective : Film réalisé par Donald Petrie, sortie en 2001, avec Sandra Bullock, Michael Caine… Il raconte l’histoire de Gacie Hart, agent du FBI, qui doit infiltrer le concours de Miss États-Unis afin de démasquer un terroriste désirant s’en prendre aux Miss.

Nicole Kidman : Actrice et productrice américaine née en 1967, d’origine australienne, ayant joué entre autre dans The Hours (2002), Dogville (2003), À la Croisée des Mondes : La Boussole d’Or (2007), Nine (2010). Elle remporta l’Oscar de la meilleur actrice pour le film The Hours en 2003.

Niels Arestrup : Comédien de théâtre et acteur franco-Danois ayant reçu par deux fois le César du meilleur second rôle pour des films de Jacques Audiard (De battre mon cœur s’est arrêté sortie en 2005 et Un Prophète sortie en 2009).

Orson Welles : (1915-1985) Réalisateur, acteur, romancier, producteur et scénariste américain.

Patrice Leconte : Réalisateur, acteur, scénariste et auteur de bande dessinée français né en 1947.

Patricia Arquette : Actrice américaine née en 1968 ayant joué entre autre dans Ed Wood (1994), À Tombeau Ouvert (1999)… et célèbre pour son rôle d’Allison DuBois dans la série télévisée Médium (2005-2011) dans laquelle elle est doublée par Françoise Cadol.

Quantic Dream : Studio de développement de jeux vidéo parisien fondé en 1997 dont le PDG, David Cage, a créé les jeux Omikron : The Nomad Soul (1999), Fahrenheit (2005), Heavy Rain (2010) et Beyond : Two Souls (2013).

Rainer Maria Rilke : Écrivain originaire d’Allemagne (1875-1926), également poète et connu pour avoir écris le roman Les Cahiers de Malte Laurids Brigge, ainsi que différentes nouvelles et pièces de théâtre.

Resident Evil : Saga cinématographique de Paul W.S. Anderson comprenant à ce jour les films Resident Evil (2002), Resident Evil Apocalypse (2004), Resident Evil Extinction (2007), Resident Evil Afterlife (2010) et Resident Evil Retribution (2012). La saga est portée par l’actrice Milla Jovovich, révélée par son rôle de Leeloo dans le film Le Cinquième Élément de Luc Besson. Françoise Cadol double le personnage de Jill Valentine dans cette saga.

Rodin – Tout le Temps que Dure le Jour : Pièce de théâtre créée par Françoise Cadol et jouée en 2006. Elle raconte l’histoire d’Auguste Rodin, célèbre sculpteur, Rainer Maria Rilke, poète, et Maria Cabannes une jeune femme prête à tout pour apprendre aux cotés du sculpteur.

Salt : Film réalisé par Philip Noyce, sortie en 2010, avec Angelina Jolie, Liev Schreiber… Il raconte l’histoire d’Evelyn Salt, agent de la CIA, qui se verra être accusée d’agent double originaire de Russie par un transfuge de ce même pays.

Sandra Bullock : Actrice américaine née en 1964 ayant joué entre autre dans Speed (1994/1997), Les Ensorceleuses (1998), Miss Détective et Miss FBI (2000/2005), La Proposition (2009), Gravity (2012)… Oscarisée en 2010 pour son rôle dans The Blind Side.

Sienna Guillory : Actrice anglaise née en 1975 ayant joué entre autre dans Eragon (2006), et les films de la saga Resident Evil dans lesquels elle tient le rôle de Jill Valentine.

Sociétaire de la Comédie-Française : Comédiens choisis depuis l’origine de la troupe en 1680 parmi les pensionnaires de la Comédie-Française après un an d’ancienneté au sein de cette dernière.

Stefan Corbin : Chanteur, comédien et compositeur français, qui a notamment travaillé sur L’Hôtel des Roches Noires avec Françoise Cadol. WWW.STEFANCORBIN.COM

Tenderly : Musique de Walter Gross dont la version originale date de 1946. Le morceau est depuis devenu un standard du Jazz.

Tim Burton : Réalisateur, scénariste et producteur américain né en 1958. Ses acteurs fétiches sont Johnny Depp et Helena Bonham Carter, sa femme. Il a réalisé Batman et Batman le Défi (1989/1992), Big Fish (2003), Charlie et la Chocolatrie (2005) entre autre.

The Hours : Film réalisé par Stephen Daldry, sotie en 2003, avec Nicole Kidman, Meryl Streep… Il raconte l’histoire vraie de Virginia Woolf en fin de vie à Londres, mais aussi de Laura Brown, vingt ans après à Los Angeles, et enfin Clarissa Vaughn, de nos jours à New York.

Un Cœur Invaincu : Film réalisé par Michael Winterbottom, sortie en 2007, avec Angelina Jolie, Dan Futterman… Il raconte l’histoire vraie du journaliste Daniel Pearl kidnappé par des extrémistes pakistanais et le combat de sa femme, Mariane, pour tenter de le retrouver, avant cet épouvantable drame.

Valérie Péronnet : Romancière française née en 1964, elle a été journaliste à Télérama entre autre, et auteur nègre, avant de publier son premier roman Jeanne et Marguerite aux éditions Calmann-Lévy en 2011.

Vingtième Théâtre : Théâtre du vingtième arrondissement de Paris dans lequel a été joué L’Hôtel des Roches Noires. WWW.VINGTIEMETHEATRE.COM

Virginia Woolf : (1882-1941) Femme de lettres anglaise et féministe, membre du Bloomsberry Group (groupe réunissant un certain nombre d’artistes de d’intellectuels britanniques).

Vivre ! : Film réalisé par Zhang Yimou, sortie en 1994, avec Gong Li, Ge You… Il raconte la vie de Xu Fugui, chef de famille chinois au travers du XXème siècle avec entre autre la guerre civile et la révolution culturelle en trame de fond.

Yves Lemoine : Professeur aux Cours Florent qui a enseigné avec Niels Arestrup à partir de 1987.

© TOMB RAIDER SOURCE

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :