RSS

Archives de Tag: patrick féon

TOMB RAIDER DARK AEONS

Tomb Raider Dark Aeons, qui signifie « sombres temps infinis », est une bande dessinée française unique, sortie en mars 1999 aux éditions Glénat. C’est Alex Alice qui a été chargé de l’écriture du scénario de cette BD, et c’est Patrick Fréon qui en a assuré les dessins.

Cette bande dessinée est un véritable objet de collection pour les fans car elle a fait l’objet d’un cafouillage juridique chez Eidos France au niveau des droits d’adaptation de la franchise Tomb Raider en BD qui apparemment revenaient en intégralité aux éditions Top Cow en Amérique,

Suite à cette erreur de la part d’Eidos France, la BD se verra être retirée de la vente et les aventures de Lara Croft seront donc limitées et arrêtées à un seul et unique tome : Tomb Raider Dark Aeons, alors que trois tomes étaient initialement prévus.

▬▬ SYNOPSIS ▬▬

Lara Croft, célèbre archéologue, reçoit une lettre de son vieil ami, le professeur Fenimore McDonnel, dans laquelle il lui demande de le rejoindre dans un manoir ayant jadis appartenu à un sorcier, dans le but d’y étudier certaines trouvailles.

Lara se rend sur place en moto et découvre un passage secret conduisant à un tunnel menant dans les catacombes du manoir. Là, elle y retrouve le professeur Fenimore emprisonné. En tentant de le libérer, Lara se fait à son tour capturer par d’étranges personnes qui veulent la sacrifier à leur divinité : Drachnen Skhân, qui vit dans sept nexus à la fois, dans le but de le réveiller.

Après la destruction du sixième nexus par un commando américain intervenu in-extremis pour les sauver, Lara se retrouve séparée de Fenimore et se verra dans l’obligation d’aller chercher de l’aide auprès de l’une des anciennes élèves de Fenimore, devenue à son tour professeur : Sondra Sachaev. Sondra aidera Lara dans sa quête afin de trouver le septième et dernier nexus et de le détruire avant que la divinité maléfique n’envahisse la terre.

 ▬▬ MON AVIS ▬▬

Une excellente bande dessinée à la fois fidèle à l’esprit Tomb Raider et tout à fait prometteuse. Une aventure exceptionnelle pour son scénario et pour les dessins qui collent parfaitement à l’univers de miss Croft car on retrouve en réel sentiment de nostalgie, celui-là même présent dans les tout premiers Tomb Raider.

Dark Aeons est un objet de collection qui malheureusement n’aura connu aucune suite à cause de problèmes juridiques concernant les droits d’adaptation de la franchise en BD, ce qui est bien dommage car Alice et Fréon avaient dors et déjà imaginé des suites dont les premières esquissent étaient absolument somptueuses. On y voyait Lara en tenue pacifique et également en tenue militaire bleue, celle que Lara porte dans le Nevada…

En bref, une franchise en or qui tombe à l’eau. Un mal pour un bien dans le sens où le tome est devenu collector pour les fans. Moi-même je le possède et je peux vous assurez qu’il vaut le coup d’œil !

▬▬ INTERVIEW DES DEUX AUTEURS ▬▬

Pour ceux qui ne peuvent plus se la procurer, pourriez-vous faire un résumé de cette BD ?
A. Alice : Lara Croft reçoit une lettre de son ami et mentor, un personnage créé à l’occasion de la BD. Cette lettre l’entraîne en Nouvelle Angleterre dans des souterrains, d’anciennes grottes indiennes sur lesquelles un manoir a été installé. Donc, elle s’aventure dans ces espèces d’anciennes catacombes et tombe nez à nez avec une bande de fanatiques, adeptes d’un culte indien ressuscité. Rapidement, il va y avoir l’intervention d’un commando high-tech ultra sophistiqué. Et ça va l’entraîner dans une aventure qui l’emmène aux quatre coins du monde, de Prague à l’Indonésie au fin fond d’un temple oublié depuis des millénaires. Et tout cela dans le but de combattre un dieu malfaisant et antédiluvien qui est en passe de revenir sur Terre.

Pourquoi avoir choisi Tomb Raider comme sujet ?
A. Alice : C’est un peu Tomb Raider qui nous a choisis, en fait !
P. Fréon : C’est un projet monté par Glénat et ils ont pensé à Alex pour le scénariser qui du coup…
A. Alice : … a pensé à Patrick pour le dessiner.

Quels sont les points essentiels et incontournables qui définissent Tomb Raider ?

A. Alice : Lara Croft, évidemment ! C’est l’héroïne d’aventure ultime… Elle est à la fois reconnaissable pour qu’on l’identifie immédiatement, et en même temps suffisamment neutre pour qu’on puisse se projeter dans ses aventures à travers elle. Il y a un aspect sur lequel nous avons particulièrement insisté, c’est le respect de l’esprit Tomb Raider. Lara n’est ni une espionne nu une super-héroïne : c’est une héroïne d’aventures. C’est un univers que j’aime beaucoup, et j’ai accroché dès le premier jeu. C’est pour ça que Patrick et moi avons sauté sur l’opportunité… on ne dit pas non à un personnage aussi fort !
P. Fréon : En somme, il faut un personnage fort, du dépaysement, d’où l’idée du voyage dans chaque jeu de Tomb Raider, et de l’action bien sûr !

Qu’est ce qui vous a plu dans ce projet ?
P. Fréon : C’est la BD comme j’adore la penser, la lire, la faire. C’est l’aventure ! Le personnage est vraiment ultra sympathique, on a envie de la dessiner, on a envie de la voire, et ses aventures sont toujours une combinaison de mystère et de magie qu’on a finalement pas retrouvé ailleurs depuis, que ce soit dans le jeu vidéo ou dans d’autres médias. Le personnage est vraiment très fort, ses aventures sont vraiment très bien, très respectueuses d’un genre. J’adore.
A. Alice : Il y a un côté très premier degré dans l’approche de l’aventure dès le premier jeu. C’est ça qu’on a essayé de reprendre dans la BD. C’est-à-dire qu’on aime Lara Croft parce qu’elle est belle, qu’elle voyage aux quatre coins du monde, et qu’on aime être dépaysé. On aime tout ça, vraiment de manière très simple et premier degré. Il n’y a pas de recul par rapport à cela, que ce soit dans le jeu ou dans la BD.

Combien cela a-t-il pris de temps pour la BD ?
P. Fréon : Au total, il y a eu deux ans sur le projet entre le premier contact et la sortie de l’album.

Va-t-il y avoir une suite ou un autre projet avec Lara ?
A. Alice : Sur Lara Croft, malheureusement non. L’album a sa propre fin, même s’il devait y avoir une suite, que j’ai écrite et qui devait se dérouler sur les deux albums suivants, mais avec l’idée d’une aventure indépendante à chaque fois. Mais malheureusement la série a été arrêtée, malgré le succès de librairie, à cause de sombres problèmes juridiques liés à l’incompétence professionnelle des gens de Eidos France, qui ont été incapable d’assurer la poursuite de la licence en BD auprès des éditions Glénat. Donc l’album a été retiré de la vente pour des problèmes juridiques. Et il n’y aura pas de suite. C’est une histoire qui se termine un peu mal pour nous et pour les gens qui ont aimé l’album. Le succès public faisait que c’était largement envisageable. Le personnage s’y prêtait, on était au moment où Lara Croft était encore un personnage très intéressant et puis, bon, ils ont un peu saboté le personnage en faisant n’importe quoi avec. Voilà, notre espoir, c’est que le film va rattraper cela parce que c’est un personnage vraiment intéressant…

Propos recueillis par Olivier Vignes.

Visitez le site officiel des éditions Glénat : WWW.GLENAT.COM

© Saikanji / Plagiat interdit

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 3 mars 2012 dans COMICS, LIVRES, BD

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :