RSS

ERIN JOHNSON : COVERGIRL DE TOMB RAIDER 2013

L’un des aspects les plus importants de la réussite de la vente d’un jeu, pour les profanes, est le visuel de la pochette de celui-ci. En effet, même si en tant que fan c’est avant tout le contenu qui prime pour ne pas être déçu, les non-initiés à Tomb Raider seront attirés de prime abord par la couverture, qui par souci de séduction purement commerciale se doit d’être en tout points parfaite ! Je vous propose donc de découvrir les coulisses de la création de la couverture du jeu Tomb Raider (2013) qui a fait l’objet d’une attention particulière au point que Crystal Dynamics s’est vu dans l’obligation d’embaucher un modèle bien réel pour illustrer le petit bijou. Je vous laisse donc découvrir l’interview de ce modèle : Erin Johnson, une jeune, très sympathique et pétillante (le mot est faible) américaine de 27 ans qui a pris le temps de répondre à mes questions pour le plaisir des fans. Et de moi-même également je dois l’avouer, car en plus d’être fan de Tomb Raider je suis aussi un grand fan des coulisses du jeu… C’est donc maintenant et pour vous (pour moi aussi non mais !), l’interview d’Erin, pour qui j’ai craqué je dois l’avouer car à force d’échanger des mails avec elle j’ai fini par devenir son « petit cœur » ^^ C’est mignon !!! Bref, je m’égare, je vous laisse découvrir et apprécier l’interview d’Erin Johnson.

tr2013cover


INTERVIEW D’ERIN JOHNSON

Bonjour Erin ! Tout d’abord, parles-nous un petit peu de ta carrière en tant que modèle photo…
J’ai commencé ma carrière à l’âge mûr de 3 ans. À l’époque, j’étais dans une campagne publicitaire pour les stations services Union 76. C’était uniquement diffusé en Floride mais ça a été mon premier boulot en tant que modèle. Ma grand-mère, ainsi que mon grand-père ont toujours travaillé dans la publicité, et encore de nos jours, alors ils m’ont introduite dans le milieu. Au lycée, j’ai eu un agent et j’ai pu obtenir quelques contrats, mais c’était dans le Minnesota, d’où je viens, et il n’y avait pas beaucoup d’opportunités là-bas. Puis je suis allée à l’université pendant quatre ans et à la fin de l’année 2011 j’ai fini par quitter le Minnesota pour me rendre à L.A.. Durant les deux années passées ici, j’ai appris à tout faire dans le monde de la mode, des photos en passant par les shows télévisés et les spots publicitaires. J’ai tourné dans les clips vidéos de Asking Alexandria : « The Death of Me » et de Blake Shelton : « Sure Be Cool If You Did ». Je suis également sur la couverture de l’album du groupe Asking Alexandria intitulé « From Death to Destiny » qui a d’ailleurs été placardé sur un panneau d’affichage de l’emblématique Roxy, le célèbre club de Sunset Boulevard à Los Angeles. Enfin et non des moindres, la chose la plus merveilleuse que j’ai faite, ma préférée, et l’une des premières choses que j’ai faite en tant que modèle à L.A., c’est d’être sur la couverture de Tomb Raider et d’avoir mes panneaux publicitaires partout dans le monde.

Comment as-tu été choisie pour devenir Lara Croft sur la couverture du jeu ? Parles-nous du casting et de la concurrence.
Alors, je suis allée à Ignition Print, initialement pour un autre boulot. C’était pour une autre couverture de jeu vidéo. À la base, Ignition Print est une société qui fait des posters et des couvertures pour des films et des jeux vidéos. De manière générale, ils embauchent des personnes et utilisent leur corps en mouvement avant de remplacer le visage du modèle par celui du véritable acteur ou du personnage de jeu vidéo. Ce que j’ai tourné ce jour-là n’a pas été utilisé mais j’ai reçu un appel par la suite de la société parce qu’ils étaient en lice pour produire la couverture de Tomb Raider et ils avaient besoin d’un modèle représentant Lara pour les aider à la réaliser. Donc à la différence de tous les castings que j’avais pu faire jusqu’alors je n’ai vu aucune autre fille puisque j’ai été contactée directement par le biais d’un précédent boulot chez eux. Au moment du shooting, Ignition Print ne savait pas si j’allais devenir la nouvelle Lara ou non, mais après quelques mois de travail ils ont reçu un appel de Brian Horton qui avait finalement décidé de travailler avec les concepts de nos shootings pour réaliser la couverture.

As-tu rencontré Brian ?
J’ai rencontré Brian. Après qu’ils aient embauché Ignition Print et moi-même, Brian a pris l’avion de San Francisco pour une journée car il voulait être présent pour le shooting. C’est une personne étonnante avec une merveilleuse énergie positive. Le shooting pouvait parfois être difficile et stressant et il aidait à détendre l’atmosphère, à la rendre légère et détendue.

erin1

Racontes-nous les différentes étapes par lesquelles tu es passée pour la création de la couverture.
Il y a eu tellement de différentes prises au cours du shooting pour Tomb Raider. J’en ai probablement fait une dizaine à raison de 9 heures par jour, de 8 heures du matin à 17 heures. Je commençais tout d’abord par revêtir sa garde-robe, le look iconique du jeu : le débardeur, le pantalon cargo olive. Les bottes étaient trop grandes pour moi alors je mettais deux paires de chaussettes. La ceinture et le collier. Puis j’enveloppais ma main gauche, mon biceps droit et ma cuisse gauche dans de la gaze. Après je me salissais les mains et le reste du corps et enfin à l’aide d’un ventilateur qui soufflait sur moi je répandais de l’eau pour être mouillée. Tout ça juste avant que le shooting ne commence.

Avant de commencer le shooting, je regardais la variété des différents plans que nous devions effectuer au cours de la journée. Les photos étaient incroyablement précises. Je devais avoir exactement la bonne expression faciale, le bon placement de mes bras et de mes jambes, le placement exact des armes, le bon angle… C’était un challenge. La plupart du temps ils avaient placé un « X » sur le sol, alors je devais bouger mon pied droit ou gauche directement sur le « X » avec le bon placement additionné à ce que j’ai mentionné précédemment. Naturellement, chaque prise de vue a pris beaucoup de temps pour obtenir la photo parfaite.

Sur l’un des panneaux publicitaire sur lequel on me voit tirant à l’arc, j’ai du effectivement bander un véritable arc avec une flèche, qui est une chose plus difficile à faire qu’on ne le pense. Si tu as déjà bandé un arc je suis sûre que tu sais de quoi je parle. La plupart des shootings que j’ai fait étaient incroyablement intenses. C’était comme sculpter son corps en faisant du Yoga pendant plus de 8 heures par jour. À la fin des séances j’étais épuisée, aussi bien physiquement que mentalement. Mon corps souffrait. J’ai attrapé un rhume car j’étais constamment dans l’eau et il y avait ce ventilateur qui soufflait de l’eau froide sur moi. Poser pour Tomb Raider a probablement été le plus gros challenge en tant que modèle que j’ai jamais eu à faire, mais la mise en scène m’a aidée à rentrer dans le personnage et en fin de compte tout ça en valait la peine. Je ne pouvais pas être plus heureuse en voyant le résultat, même si la couverture qu’ils ont finalement choisi fut l’une des pose les plus « détendues » que j’ai eu à faire ! [Elle rit]

Tu es donc aussi bien le visage que le corps que l’on voit sur la couverture du jeu ?
Tout ce que tu vois sur la couverture est du 100% Erin Johnson, mais en images de synthèse.

erin2

Y-avait-il des conditions particulières pour incarner Lara sur la couverture du jeu ? Comme un visage similaire par exemple ?
Concrètement, j’ai été chanceuse. J’avais les cheveux foncés à cette époque et j’ai toujours eu le corps sculpté donc je pense que d’une certaine manière j’étais la bonne personne pour Lara. Je pense que la photo sur la couverture retranscrit vraiment l’esprit qu’ils voulaient lui donner.

Effectivement la couverture est magnifique, qu’en penses-tu en définitif ?
Je suis tellement heureuse à la vue du produit fini ! Sans le savoir, je n’avais aucune idée du fait que mon image allait être la couverture du jeu avant le mois de février lorsque j’ai vu un spot télé pour Tomb Raider avant la sortie. C’est là que je me suis vue. J’étais très émue. Encore aujourd’hui. Je suis vraiment fière du produit fini. [Elle sourit]

As-tu participé à un autre projet artistique pour Tomb Raider ?
Je n’ai fait que poser pour la couverture pour le moment. J’adorerai aller au Comic-Con ou à l’E3 cosplayée en Lara et rencontrer tous les fans de Tomb Raider !

As-tu déjà joué à un Tomb Raider par le passé ? Ou même au reboot du jeu ?
Je n’ai jamais joué aux anciens jeux Tomb Raider mais j’ai vu le film Lara Croft : Tomb Raider avec Angelina Jolie. C’était fou de voir que nous partagions le même caractère. J’ai tout de même tâté le nouveau jeu et je me souviens avoir été captivée par le jeu lorsque je regardais les trailers pendant les shootings. Le jeu vidéo à parcouru un long chemin depuis que j’ai joué à Mario Kart sur la N64 lorsque j’étais enfant.

Comment perçois-tu le personnage de Lara Croft ?
Lara est probablement la femme la plus sexy et iconique jamais vue. Elle n’a pas le visage de la fille qui sait qu’elle est attirante. C’est une véritable femme, avec un véritable corps qui lui a été volontairement attribué. C’est une figure positive pour les femmes de tout âge qui veulent s’identifier à elle. Elle est ouverte, elle est pleine d’esprit, elle est charmante et elle déchire tout !

Tu as donc des points en communs avec elle ?
Depuis le shooting, j’ai l’impression d’avoir adopté un peu son comportement. J’ai l’impression d’être une femme forte et positive, et j’essaye d’être un modèle pour mes semblables.

Parles-nous de tes futurs projets en tant que modèle mais pas que… en tant qu’actrice peut-être ?
J’adore toutes les différentes facettes du métier et j’aime les différentes formes d’expression artistiques. Je suis ouverte à peu près à n’importe quoi dans ce domaine car cela peut véritablement vous aider à croître en tant qu’individu et en tant qu’artiste. Récemment, j’ai été sur le tournage de la série New Girl et j’ai vu comment les séries télévisées étaient tournées. Pour un épisode de moins de trente minutes et dans un seul et unique endroit, j’étais sur le plateau pendant trois jours directement de 15 heures de l’après-midi à 7 heures du matin. Jouer la comédie est un travail difficile, mais je serai ravie de pouvoir entrer dans l’industrie de la télé ou du cinéma. Je viens juste de tourner un film publicitaire pour la marque Leader Bikes X Vans donc je travail mon jeu en ce moment. Je dois t’avouer un secret : mon plus grand rêve serait d’apparaitre dans un film de Quentin Tarantino.

erinvans

Aimerais-tu jouer le rôle de Lara Croft sur grand écran pour le prochain film Tomb Raider ?
Si on me le demandais, je jouerai Lara dans le prochain film. Comment pourrai-je dire non ? Ça serait un honneur !

As-tu rencontré quelques fans depuis que ton nom a été révélé par Brian comme étant le modèle de la couverture du jeu ?
Oui j’ai rencontré des fans de Tomb Raider mais maintenant que j’ai les cheveux blonds je ne suis plus aussi reconnaissable qu’avant. Je dois terminer de répondre à tous les fans qui m’ont tendu la main et qui m’ont parlé de leur amour pour Tomb Raider. Et j’espère que je vais rencontrer certains d’entre-vous ! [Elle fait un clin d’œil en vous désignant]

Avec plaisir ! Peut-on te suivre sur Twitter, Facebook ou d’autres réseaux sociaux ?
Bien entendu ! Envoyez-moi des images de Tomb Raider, des fanarts, j’aimerai les voir tous ! Voici mon Facebook : https://www.facebook.com/what.up.ej, mon Instagram : dj_ej et mon Twitter : deejay_ej.

Pour terminer, la traditionnelle question : as-tu quelques mots à dire pour les fans de Lara Croft et de Tomb Raider, où qu’ils soient dans le monde ?
Je remercie tous les fans pour leur soutien et pour avoir couronné de succès Tomb Raider à l’échelle internationale. Je suis humblement honorée d’avoir fait partie de ce projet. N’oubliez jamais que les rêves ne sont jamais trop grands. Je vous aime !

erin3


 

Ainsi se termine l’interview d’Erin Johnson qui a réellement été très sympathique et pleine de vie au cours de nos échanges. Je tiens à préciser que pour les besoins de l’article j’ai demandé à Erin des photos de ses shootings pour la conception de la couverture, mais malheureusement pour nous Crystal Dynamics, par soucis de confidentialité, ne lui en a donné aucune. Cependant les mots valent parfois mieux qu’une simple image donc j’espère que l’interview vous aura plu et que les coulisses de la conception de la pochette de Tomb Raider (2013) n’a désormais plus de secrets pour vous !

Je tiens bien évidemment à remercier Erin pour avoir accepté de répondre à mes questions, et surtout de s’être montrée vraiment disponible même bien après l’interview. Elle m’a également permis d’utiliser ses photos Instagram et autre comme bon me semble sans aucune condition pour illustrer l’article donc encore une fois : MERCI ! Voici au passage le lien de son profil Model Mayhem : www.modelmayhem.com/2532572.

Enfin, je tiens à remercier Maxime et Maxime (oui il y en a deux, ils se reconnaitront à la lecture de cette interview) pour avoir pris le temps de m’aider à traduire une phrase de l’interview qui me laissait vraiment perplexe. Car je vais vous avouer une chose : bien qu’il s’agisse de ma septième interview et de ma troisième en anglais, c’est la première fois que j’ai eu autant de mal à traduire cette langue car Erin est extrêmement pétillante et elle utilise un langage et des expressions vraiment jeunes, et bien que je me débrouille convenablement en anglais j’ai pris un sacré coup de vieux. Là j’ai souvent du tricher et faire des recherches pour retranscrire le plus fidèlement possible les mots d’Erin. Donc MERCI à Maxime et Maxime ^^

© TOMB RAIDER SOURCE

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :