RSS

INTERVIEW D’ANGELINA JOLIE POUR LE MAGAZINE CINÉFILM(S) (2003)

Informations : Angelina Jolie a accordé une interview au magazine CinéFilm(s) pour son numéro spécial hors série de septembre-octobre 2003, consacré au second film de la saga Tomb Raider au cinéma : « Lara Croft : Tomb Raider, le Berceau de la Vie ». Retour sur les moments forts d’une femme d’action que le magazine surnomme « La Belle aux 9mm ».

lcbi2

▬▬ INTERVIEW ▬▬

Tomb Raider a été le plus énorme film d’action centré sur un personnage féminin de tous les temps. Quelle influence cela a-t-il eu sur cette suite ?
Ça m’a mis la pression. (rire) Je ne répondrais plus au téléphone pendant au moins trois semaines quand tout sera terminé. Oui, c’est vrai, ça me met une pression pas possible. Quand nous tournions le film, et comme je le vois, je crois qu’il est meilleur que le premier. Je suis certaine que si les gens se donnent la peine de le voir, ils se rendront compte que ça tient le coup. Je pense qu’il est vraiment bien meilleur que le premier, mais on ne sais jamais, de toute façon, je ne prend pas tout ça très au sérieux. C’est un film estival, c’est du « business » et si ça marche bien c’est génial, mais si ça ne marche pas, ce ne sera pas la fin du monde pour autant.

lcbajji2Le premier Tomb raider vous a déçu ?
Le film ne m’a pas plus, non, c’est vrai.

Pourquoi vous a-t-il déplu ?
Pour beaucoup de choses, même pendant le tournage il y a eu beaucoup de choses. On ne peut pas dire que j’avais énormément voix au chapitre. Nous essayions tous de trouver comment nous pourrions faire marcher tout ça, mais nous étions coincés par le fait que nous nous sommes efforcés d’essayer de transformer directement un personnage de jeu vidéo en vraie personne. Mais elle est restée une bimbo de jeu vidéo malgré tout et elle n’est jamais devenue une femme de chair avec des émotions et des sentiments. même son allure ne m’a pas semblé si sexy que ça par manque de réalisme. Comme vous voyez, il y a beaucoup de choses qui m’ont déplus. Nous n’avons pas pu tout ajuster pour que ce soit bien et ça a beaucoup retiré au film.

Quels sont les changements intervenus entre le premier et le second film et quels défis cela a-t-il entrainés ?
Le principal défi, ça a été une question d’endurance, d’être capable de travailler comme ça durant de longs mois tout en ayant un gosse qui faisait ses dents. La partie à cheval a été très dure parce que ça demandait beaucoup de compétences en même temps. Travailler avec un étalon têtu qui n’écoutait absolument pas ce que je lui disais m’a posé pas mal de problèmes. Le jet-ski ça a été dur aussi. Il a fallu que je m’entraine beaucoup et je n’ai pas aimé ça parce que je déteste être mouillée. Tout cet aspect aquatique du film, ça n’a vraiment pas été drôle pour moi.

Quel effet cela fait-il d’avoir pour partenaire amoureux Gerard Butler et comment s’est passé l’alchimie entre vous ?
Je crois que cette intrigue amoureuse qui tente et en même temps effraie mon personnage est très importante pour elle dans ce film, car on peut mesurer l’amplitude de sa tristesse. Je crois que nous voulions être sûrs qu’il y ait un homme qui ne soit pas un petit garçon faible amoureux d’elle et pour lequel elle aurait eu un petit béguin. Nous voulions trouver un homme qui soit son égal, aussi fort et entrainé qu’elle, aussi sauvage qu’elle, et il ces qualités, c’est sûr. C’est un homme fort et le rôle est génial. Elle et lui sont égaux entre eux. Parfois il est le plus fort et la sauve et parfois c’est elle la plus forte et elle le sauve.

lcbai2Comment vos tatouages ont-ils été dissimulés cette fois-ci ?
Avec du maquillage, sauf dans quelques plans, si le maquillage se diluait dans l’eau, ils utilisaient un truc spécial. Mais la plupart du temps, j’ai tellement de tatouages qu’ils utilisaient du maquillage tout simplement.

Quelle a été votre scène préférée à tourner ?
J’ai adoré me battre contre Simon Yam, qui joue le mafieux chinois Chen Lo. J’adore les exercices à la carabine.

Avez-vous quelque chose en commun avec Lara Croft ?
De nous deux, c’est moi qui ai le plus de chance parce que moi j’ai Maddox (son premier fils adoptif) et j’ai l’impression qu’elle est seule alors que moi j’ai eu la chance de devenir une maman. À part ça, ce que nous avons en commun, c’est que nous avons toutes les deux un grand sens de l’aventure, l’amour des autres cultures et des autres pays et nous nous battrions toutes deux jusqu’à la mort pour ce en quoi nous croyons. Je pense que c’est une bonne amie et une grande gueule. Parfois, je lui ressemble, mais elle est absolument elle-même. Je me sens différente d’elle. « Sans Frontières » (film qu’elle a tourné en 2001 avec Gerard Butler) me donnait l’impression d’être moi, d’avoir mon apparence, de jouer ce que je suis.Du coup, c’est assez bizarre à regarder.

Quels sont les défis lancés à une comédienne dans un film tel que celui-ci ?
Croyez-le ou pas, je pense que c’est une des choses les plus dures que je n’ai jamais faites. Je pense que, pour la plupart des gens, si l’on nous demande de nous asseoir dans un coin et de penser à ce qui nous rends tristes, à ce qui nous hante, à ce qui nous met en colère, nous y arriverions probablement tous. Mais si l’on doit se tenir en face de millier de gens en se sentant vraiment fière et sûre de soi et être capable de les entrainer avec soi, ça c’est vraiment dure. Il y a cet aspect très étrange d’elle… Elle est toujours d’attaque, très positive et sûre d’elle-même, c’est ça en fait qui a été le plus dure en ce qui me concerne.

Avez-vous déjà joué à Tomb Raider le jeu vidéo ?
Et bien, j’ai essayé à vrai dire (rire) c’est très difficile, et je tiens à dire que Lara elle-même trouverait ça très difficile et s’en trouverait frustrée autant que moi. Je crois que, que ce soit elle ou moi, nous aurions fini par casser la console. Du coup, c’était mieux pour nous d’être dans le truc et de sauter partout à l’intérieur. C’est marrant, comme ils disent dans le film, parce que je casse des trucs tous le temps. Je casse les ordinateurs, moi, par exemple et Bryce (l’acteur Noah Taylor) est tout le temps obligé de réparer des trucs dans le film, des trucs qu’elle a cassé.

lcbli2Peut-on espérer un troisième Tomb Raider ?
Je ne sais ps. Je ne sais pas. Je vais déjà voir comment passe le deuxième et voir quel accueil lui fait le public, je vais parler aux fans et voir s’ils en veulent un autre et ce qu’ils en attendraient éventuellement. Mais pour le moment, je ne sais pas.

Est-ce que vous lisez les critiques ?
Ce film est un gros film estival et je trouve que les critiques ont une tendance à tout prendre trop au sérieux comme s’ils analysaient du Shakespeare. Le film est marrant et divertissant, ça ne sert à rien d’en faire une telle critique, s’il montrait ou disait des choses horribles ou dégoutantes d’une façon ou d’une autre, je ne dis pas, qu’ils fassent une critique, mais là, c’est un film qui ne prétend pas à autre chose qu’à être marrant, je n’ai jamais compris cette rage de tout analyser.

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez gagné votre Oscar ?
Vous savez, j’ai grandi dans la maison de ma mère avec mon frère en survet’, elle prenait soin de nous alors que mon père gagnait son Oscar sachant qu’il était avec une autre femme à l’époque. Ça a été tellement… parce que c’était familial, c’était un moment pour moi, ma mère et mon frère, c’était quelque chose pour nous, dans notre famille, d’une façon bizarre, j’ai trouvé que c’était un très beau moment parce que j’avais adoré le film, que j’y avais travaillé très dure et que j’aime mon métier d’actrice. Mais il y a eu quelque chose de génial avec cet Oscar : celui-là était pour ma mère.

Que ressentez-vous quand les gens disent que vous êtes trop sombre ?
Je ressens une grande confusion et je ne sais plus où me classer. Je veux dire, j’ai passé plus d’une centaine d’auditions avant de décrocher un job et j’ai trouvé ça bien. Vous payez ce que vous devez et ensuite vous appréciez de travailler quand vous en avez l’occasion et même de travailler dur. On m’a toujours dis que je ne ressemblais pas à une fille ordinaire, il y avait quelque chose d’étrange en moi qu’on ne pouvait préciser et là, j’ai commencé à réaliser ça et j’ai beaucoup de chance de vivre des temps où ont été produits des films comme « Gia » ou comme « Tomb Raider » où figurent un certain type de femme un peu sombre et un peu bizarre. Si j’étais née dans les années cinquante, je n’aurais pu être actrice nulle part. (rire)

lcbci2Est-ce que ce que racontent les articles de presse, vous préoccupe quand même ?
Je demande aux gens qui les lisent si ça allait. Je veux vivre une vie normale et être une personne normale et surtout, je veux éviter de me prendre au sérieux et prendre trop au sérieux ce que les gens pensent de moi, qu’ils m’aiment où qu’ils me détestent, qu’ils pensent que je suis géniale ou qu’ils pensent que je crains, quoi qu’ils pensent en fait. Je crois vraiment qu’il est plus sain de ne pas prêter trop d’attention à tous ces trucs et de ne pas lire de trucs qui vous concernent rédigés à la troisième personne du singulier. Mais j’essaye toujours de savoir si ça peut blesser quelqu’un. Je me demande s’ils mettent quelqu’un en exergue, s’ils disent de gentilles choses sur ma maman ou su Maddox…

Dans quelle mesure votre maternité vous a changé ? Est-ce que cela à changer votre perception de ce que vous trouvez intéressant dans un scénario ?
Le principal changement, c’est que maintenant je m’enquière d’abord du temps que ça va me prendre, loin de mon fils et aussi je me demande dorénavant à chaque fois si le film vaut vraiment le coup ou pas. Je lis le rôle qu’on me propose et le scénario, j’essaye de voir ce que dit le film et j’évalue en fonction de ça si c’est plus intéressant à faire que de voyager autour du monde en passant trois mois avec mon fils. Ça devient plus difficile. Auparavant, tout ce que je voulais, c’était travailler et sortir tout le temps. Je n’avais jamais été heureuse dans ma vie et maintenant, avec les voyages que je fais pour l’O.N.U. et le temps que je passe avec mon fils, c’est plus difficile de venir travailler. Et faire un film n’est plus aussi important pour moi aujourd’hui.

Vous vous voyez laissez tomber le métier ?
Je ne ferais pas ça parce que je pense que, autant que j’aime à le croire, je peux être utile sur le terrain. Simplement en tant que mère, je me rends compte que je suis bien plus efficace si j’équilibre les deux, et en plus j’adore jouer la comédie. Je vais continuer.

Propos recueillis par Reese Esposito.

© TOMB RAIDER SOURCE

Publicités
 

Répondre au commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :